Le savoir traditionnel, également appelé Inuit Qaujimajatuqangit (Khao-yee-muh-yah-tut-khanggeet) (IQ), est une source d’information basée sur des observations historiques ou actuelles effectuées par les Inuits qui ont été transmises oralement pendant plusieurs générations.

Une grande partie de l’IQ est liée à la récolte et à l’environnement, mais elle est également directement rattachée à l’économie sociale locale et aux pratiques culturelles des Inuits.

Silhouette en parka en train de regarder le coucher de soleil
© L. Narraway

« Nous essayons toujours de protéger la faune et l’environnement. En essayant d’équilibrer les modes de vie modernes et notre passé. [Il est] très important de protéger la région du détroit de Lancaster, car cette zone est très importante pour un grand nombre de mammifères marins, mais aussi pour les oiseaux de rivage et les ours polaires. Nous devons les protéger pour les générations futures. »

Consultations communautaires en juillet 2012

L’incorporation de l’IQ est un principe fondamental de la Loi sur les aires marines nationales de conservation du Canada, de la Loi sur la faune et la flore du Nunavut et de l’Accord sur les revendications territoriales du Nunavut. L’IQ et la science contemporaine sont des bases d’information qui se complètent. L’IQ peut être utilisé parallèlement aux connaissances scientifiques pour mieux comprendre l’utilisation et la valeur d’une aire.

Homme dans un bateau à moteur dans un bras de mer arctique
© Diane Blanchard

L’utilisation de l’IQ parallèlement au savoir scientifique :

  • aide à définir les valeurs de la communauté et le sentiment d’appartenance au lieu
  • fournit des données actuelles et historiques pertinentes qui ne sont pas facilement accessibles pour les scientifiques (données de base)
  • permet aux membres de la communauté de participer à la prise de décision grâce à l’utilisation de l’IQ
  • habilite le suivi communautaire à recenser les parties de l’écosystème qui sont sous pression ou qui subissent des changements

Lors de l’évaluation de la faisabilité du projet d’AMNC dans la région de Tallurutiup Imanga/détroit de Lancaster, l’IQ a joué un rôle de premier plan pour comprendre le savoir traditionnel inuit et illustrer le point de vue des Inuits de la région, ce qui a conduit à la recommandation de limites plus écologiquement et socialement holistiques.