On compare souvent le lac Supérieur à une mer intérieure. Découvrez-le par vous-même en vous rendant près de ce Grand Lac, gigantesque et magnifique. Surnommé « Gitchi Gummi » (le Grand Lac) par le peuple Anishinaabe, ce plan d’eau est réputé pour ses violentes tempêtes. L’aire marine nationale de conservation du Lac-Supérieur sera bientôt reconnue comme l’une des plus grandes étendues d’eau douce protégées au monde.

En vedette

Comment s’y rendre

22, rue Third
Nipigon ON P0T 2J0

Heures d’ouverture

L'aire demeure accessible à l’année

Tarifs

Entrée gratuite. Il n’y a pas de droits d’entrée pour ce lieu.

Nous joindre

Téléphone : 807-346-2901
Courriel : superior-superieur@pc.gc.ca

Découvrez Parcs Canada en 2018!

Parcs Canada invite toutes les familles à visiter les destinations les plus incroyables du Canada. À compter du 1er janvier 2018, l'entrée sur les sites de Parcs Canada sera gratuite pour les jeunes de 17 ans et moins!

Commandez votre carte d’entrée Découverte 2018

Sites de Parcs Canada à proximité

  • Une personne dans un canot.
    Parc national Pukaskwa

    Seul parc national sauvage de l’Ontario, Pukaskwa se caractérise par un climat capricieux propre aux Grands Lacs, par des affleurements de granit rosé et par des forêts d’épinettes, de sapins, de pins et de feuillus s’étendant à l’infini. Les régions situées en bordure du lac, riches en biodiversité, où zones humides côtoient lacs et forêts, abritent des espèces emblématiques du Canada, comme les pygargues à tête blanche, les orignaux et les ours.

  • Lieu historique national du Canal-de-Sault Ste. Marie

    Visitez le canal de Sault Ste. Marie en compagnie d’un animateur-guide expérimenté de Parcs Canada. Vous comprendrez rapidement le rôle vital qu’a joué cette merveille d’ingénierie novatrice dans le transport maritime au Canada.

  • Lieu historique national du Fort-St. Joseph

    Visitez le lieu historique national du Fort St. Joseph, situé à 92 km au sud-est de Sault Ste. Marie sur la pointe sud de l’île St. Joseph. Venez en apprendre davantage sur l’emprise jadis vitale des Britanniques sur le front occidental de la province du Haut-Canada.