Imaginez un paysage où le vent et les vagues caressent les rives silencieuses des baies abritées et le littoral sauvage s’étendant à l’infini, un lieu parsemé d’innombrables épaves qui gisent dans les profondeurs et offrent un témoignage silencieux de la puissance du lac Supérieur. Le peuple Anishinabek surnomme cet endroit « Gitchi Gummi » (le Grand Lac). Il vit sur ses rives depuis des milliers d’années, en respectant ses eaux tumultueuses et la richesse de ses terres.

L’aire marine nationale de conservation du Lac-Supérieur est si vaste qu’une fois établie, elle constituera l’une des plus grandes étendues d’eau douce protégées au monde. Venez pêcher, faire du kayak, nager et parcourir les sentiers à la recherche de sauvagines, d’oiseaux chanteurs migrateurs et de la faune, et laissez-vous happer par la force de la nature.