Pour d'autres questions posées fréquemment, visitez : http://whc.unesco.org/fr/faq/

Comment un bien patrimonial du Canada devient-il un site du patrimoine mondial?

Il y a quatre étapes à suivre pour qu'un bien patrimonial devienne un site du patrimoine mondial. C'est à Parcs Canada que revient la responsabilité de gérer ce processus pour le Canada puisqu'il est l'organisme principal responsable de la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial au Canada.

Premièrement, avant de proposer un site en vue de son inscription sur la liste du patrimoine mondial, il faut d'abord l'inscrire sur la liste indicative du pays. Une liste indicative est un inventaire des lieux qu'un pays estime très susceptibles de satisfaire à un ou à plusieurs des critères régissant l'inscription sur la Liste du patrimoine mondial.

Deuxièmement, il faut préparer un dossier de proposition d'inscription détaillé pour le site, conformément aux critères et exigences exposés dans les Orientations devant guider la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial du Comité du patrimoine mondial. Le dossier de de proposition d'inscription doit clairement démontrer que le bien est protégé et géré aux termes des lois et politiques canadiennes (fédérales, provinciales, territoriales ou municipales), qu'il est doté d'un plan approprié visant la gestion de sa valeur – c.-à-d. les raisons pour lesquelles le site est important – et que, comparativement à d'autres sites similaires ailleurs au monde, il comporte une « valeur universelle exceptionnelle ».

Troisièmement, des spécialistes internationaux rattachés aux organisations consultatives officielles du Comité du patrimoine mondial examinent la proposition d'inscription pour vérifier sa valeur patrimoniale et son régime de gestion et de protection, ainsi que pour confirmer le degré de soutien assuré par les divers intervenants. Les organisations consultatives font des recommandations à l'intention du Comité du patrimoine mondial.

Enfin, le Comité du patrimoine mondial prend une décision sur la proposition d'inscription. Il peut inscrire le site sur la Liste du patrimoine mondial, ne pas inscrire le site sur la Liste ou renvoyer le dossier de candidature pour obtenir des renseignements supplémentaires.

Quelle est la situation de la liste indicative du Canada?

La mise à jour de la liste indicative du Canada pour le patrimoine mondial a eu lieu en 2017. Les pays sont invités à actualiser leur liste à tous les dix ans environ. D’autres ajouts à la liste indicative du Canada ne sont pas prévus dans les années à venir.

Y a-t-il des conditions préalables à l'inscription d'un site patrimonial sur la liste indicative du Canada?

Les sites ajoutés à la liste indicative du Canada doivent avoir un fort potentiel d'être inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. Il importe de savoir si le site a le potentiel de satisfaire à ces exigences et comment il peut y parvenir, comme le définit le Comité du patrimoine mondial, avant d'être en mesure de commenter davantage.

Autrement dit, il faut démontrer que les sites satisferont à un ou à plusieurs des critères régissant leur inscription, préciser dans quelle mesure les raisons justifiant leur inscription se reflètent dans le site, et prouver qu'ils font l'objet d'un régime de protection et de gestion approprié. Ces exigences sont exposées dans les Orientations devant guider la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial.

Combien de temps le processus de proposition d'un site du patrimoine mondial prend-il?

Après avoir été inscrit sur la liste indicative, le processus de préparation d'une proposition peut prendre au moins deux ans, et parfois bien davantage, et nécessite d'importantes ressources financières et humaines. Après avoir soumis le dossier de proposition complet, le processus d'évaluation et d'examen prend environ 18 mois.

Quels sites figurent actuellement sur la liste indicative du Canada?

En support au travail du Comité du patrimoine mondial, les États parties doivent soumettre une liste indicative de sites qui sont fortement susceptibles de satisfaire aux exigences de l'évaluation en vue d'une désignation à titre de site du patrimoine mondial. En date de 2017, quatorze sites se trouvent sur la liste indicative du Canada :

  • Pimachiowin Aki, Manitoba et Ontario
  • Aisinai'pi / Writing-on-Stone, Alberta
  • Gwaii Haanas, Colombie-Britannique
  • Ivvavik/Vuntut/Herschel Island (Qikiqtaruk), Yukon
  • Tr’ondëk Klondike, Yukon
  • Quttinirpaaq, Nunavut
  • Récifs spongieux des détroits d’Hécate et de la Reine Charlotte, Colombie Britannique
  • Vallée de la Stein, Colombie Britannique
  • Wanuskewin, Saskatchewan
  • L’île-d’Anticosti, Québec
  • Lieu historique provincial du poste du câble de Heart’s Content, Terre Neuve
  • Qajartalik, Nunavut
  • Le parc national Sirmilik et l'aire marine nationale de conservation proposée de Tallurutiup Imanga, Nunavut
  • Plaques de glace du Yukon, Yukon

Pour en apprendre davantage sur ces sites, voir : Sites figurant sur la liste indicative du Canada

Qui représente le Canada pour les questions liées à la Convention du patrimoine mondial?

Depuis 1976, l'Agence Parcs Canada est le représentant du Canada en tant qu'État partie, compte tenu de son expertise en matière de patrimoine culturel et naturel.

Quels sont actuellement les sites du patrimoine mondial au Canada?

Official emblem of the World Heritage Convention

En date de 2016, les biens suivants sont des sites du patrimoine mondial situés au Canada. Ils sont énumérés dans l'ordre de leur inscription :

  • Lieu historique national de L'Anse aux Meadows, Terre-Neuve-et-Labrador
  • Parc national Nahanni, Territoires du Nord-Ouest
  • Parc povincial Dinosaur, Alberta
  • Kluane/Wrangell – St.Elias/Glacier Bay/Tatshenshini-Alsek, Yukon et Colombie-Britannique (et Alaska)
  • Le précipice à bisons Head-Smashed-In, Alberta
  • SGang Gwaay, Colombie-Britannique
  • Parc national Wood Buffalo, Alberta et Territoires du Nord-Ouest
  • Parcs des montagnes Rocheuses canadiennes, Alberta et Colombie-Britannique
  • Arrondissement historique du Vieux-Québec, Québec
  • Parc national du Gros-Morne, Terre-Neuve-et-Labrador
  • Le Vieux Lunenburg, Nouvelle-Écosse
  • Parc international de la paix Waterton-Glacier, Alberta (et Montana)
  • Parc national de Miguasha, Québec
  • Canal Rideau, Ontario
  • Falaises fossilifères de Joggins, Nouvelle-Écosse
  • Le Paysage de Grand Pré, Nouvelle-Écosse
  • Station baleinière basque de Red Bay, Terre-Neuve-et-Labrador
  • Mistaken Point, Terre-Neuve-et-Labrador

Pour obtenir plus information, visiter : Sites canadiens sur la Liste du patrimoine mondial

Qui est autorisé à utiliser l'emblème du patrimoine mondial?

L'emblème du patrimoine mondial est utilisé pour identifier les biens protégés par la Convention du patrimoine mondial et inscrits sur la Liste du patrimoine mondial. Il représente les valeurs universelles exceptionnelles sur lesquelles repose la Convention.

L'utilisation de l'emblème du patrimoine mondial est strictement réglementée et déterminée par le Comité du patrimoine mondial, avec les lignes directrices de son utilisation définies dans le chapitre VIII des Orientations. Il convient de souligner qu'avant d'utiliser l'emblème du patrimoine mondial, sous quelque forme que ce soit, une autorisation appropriée est requise. Pour obtenir plus d'information sur son utilisation, veuillez écrire à wh.pm@pc.gc.ca.