La ligne continentale de partage des eaux dans les montagnes Rocheuses représentait, pour les premiers voyageurs, un imposant obstacle au transport. Les Autochtones empruntaient ce passage nordique de faible élévation, comme le faisaient les commerçants de fourrures au début des années 1800. Ces derniers ont nommé l’endroit « col du Cuir », en référence aux peaux d’orignaux, de bisons et de vaches qu’il permettait de transporter vers l’ouest.

Le col et le lieu historique tirent leur nom de Pierre Bostonais, un trappeur iroquois-métis dont la chevelure était pâle, et de ceux qui ont tracé le sentier accidenté.

En 1915, deux voies ferrées ont traversé le col. En raison d’une importante baisse de l’activité, les deux sociétés de chemins de fer ont fait faillite. Elles ont fusionné en 1917 pour devenir les Chemins de fer nationaux du Canada. En 1960, une magnifique route a permis de relier Jasper à Vancouver, donnant accès au tracé panoramique.