Surplombant le confluent des rivières Avon et St. Croix en Nouvelle-Écosse, le fort Edward a joué un rôle clé dans la lutte menée par les Britanniques pour l’exercice de la suprématie en Amérique du Nord dans les années 1700. Son architecture militaire remonte à plusieurs siècles.

Le fort, qui consiste aujourd’hui en un simple fortin en bois dans lequel vivaient autrefois les soldats, a été construit en 1750 par les Britanniques pour affirmer leur autorité nouvellement acquise sur les colons acadiens (d’origine française) et le peuple local mi’kmaq. En 1755, le fort Edward a servi de prison et de camp de déportation pour 1200 Acadiens, un volet sombre de l’histoire du Canada connu sous le nom de « Déportation des Acadiens ».

Explorez le fortin historique et observez les graffitis dessinés par les soldats du fort au XVIIIe siècle. Du sommet de la colline, où deux canons se dressent encore en sentinelles, imaginez les luttes militaires et les drames historiques qui se sont déroulés ici, il y a plusieurs siècles.