Fondé par Charles Melanson, dit La Ramée, et Marie Dugas après leur mariage en 1664, l’Établissement Melanson accueillait autrefois une douzaine de foyers composés de membres de la famille et de voisins qui cultivaient les terres sur la base de la coopération. Selon une technique introduite par les colons français, des digues ont été construites le long des berges de la rivière afin d’assécher le marais et de cultiver les terres.

Grâce à un concours de circonstances exceptionnel, ce mode de vie auquel la Déportation des Acadiens a mis fin en 1755 a été préservé pour les générations futures. En raison de sa situation géographique, à proximité du fort de Port-Royal (aujourd’hui Annapolis Royal), l’Établissement Melanson est inscrit sur les cartes avec précision au XVIIIe siècle. Après la Déportation, les terres ont été cultivées par des fermiers qui ont préservé les fondations acadiennes.