Découvrez la structure de pierres ronde et trapue de la tour pour remonter plus de 200 ans en arrière ! À cette époque, les forces britanniques et françaises s’affrontaient. Presque trois fois plus large que haute, la tour Prince-de-Galles est la plus ancienne tour Martello en Amérique du Nord. Les murs de cet ouvrage défensif ont huit pi d’épaisseur. Faisant partie du formidable réseau de défense côtier qui comprend la Citadelle d’Halifax, située à proximité, ils servaient à protéger les batteries britanniques d’une attaque française terrestre. En raison de l’évolution des technologies militaires, la tour Prince-de-Galles est devenue désuète au moment où le terrain environnant a été loué à la Ville, qui en a fait un parc en 1866. Toutefois, d’autres éléments du complexe de défense ont été utilisés jusqu’à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Tenez-vous devant cette tour située dans le parc Point Pleasant : vous comprendrez davantage la stratégie employée par les Britanniques pour défendre cette zone contre l’attaque française.