Les fortifications de Kingston comprennent le fort Henry, le fort Frederick et trois tours : la tour Murney, la tour Shoal et la tour Cathcart.

Les structures de pierre complexes ont plus de 150 ans et ont besoin d’un entretien régulier ainsi que de réparations. Les ingénieurs et les entrepreneurs de Parcs Canada s’affairent à réparer les ouvrages défensifs afin de veiller à leur stabilité à long terme et de conserver leur valeur patrimoniale. Au fort Henry, les projets visent à réparer les murs en arc de la redoute principale et les murs de maçonnerie des ravins au moyen de techniques diverses comme le rejointement, l’enchâssement et le remplacement complet des pierres. Si vous examinez les fortifications, vous remarquerez que certaines pierres ont une cheville de métal portant une date : ces pierres sont des pierres de remplacement et elles sont marquées pour montrer qu’elles ne font pas partie de l’ouvrage original. Ces dates aideront les ingénieurs à déterminer dans quelle mesure leurs réparations résistent à l’épreuve du temps, en plus de s’inscrire dans le patrimoine du fort. Le fait de savoir quelles sections ont été réparées nous aidera à raconter aux générations à venir l’histoire des travaux de restauration menés aujourd’hui.