Rare vestige intact des débuts du tourisme axé sur le ski, l’auberge de ski Skoki est un bel exemple des bâtiments en rondins longtemps associés aux parcs nationaux des Rocheuses canadiennes. Lors de son ouverture en 1931, le ski commençait tout juste à s’imposer parmi les grands sports d’hiver au Canada. Conçue pour accueillir des vacanciers désireux de faire du ski dans l’arrière-pays, l’auberge fut construite par un groupe d’adeptes du ski avec du bois abattu dans les environs. Il s’agissait du premier établissement de son genre à être exploité à des fins commerciales au Canada.

La fonction et l’apparence physique de l’auberge n’ont pas changé depuis les années 1930. À l’intérieur, les visiteurs peuvent encore admirer des photos et des souvenirs directement associés à l’époque où le ski récréatif n’en était qu’à ses débuts dans l’Ouest canadien. L’absence de commodités et de modifications importantes permet de conclure que les bâtiments étaient bien conçus pour leur fonction.

Le secteur est célèbre pour ses possibilités récréatives exceptionnelles – la randonnée pédestre en été et le ski de randonnée en hiver. Les visiteurs traversent des prés alpins ondulants, longent les rives de lacs alpins étincelants et gravissent les pentes de pics sauvages des Rocheuses. C’est une expérience véritablement intemporelle qui leur est proposée. Ouverte en été, en automne et en hiver, l’auberge accueille ses clients avec son hospitalité légendaire, dans le confort et la convivialité.