Kejimkujik est l’un des rares sanctuaires protégeant les vieilles forêts et les espèces qui en dépendent. Le parc est situé au cœur de la deuxième plus grande réserve biosphérique du Canada. Il est aussi le gardien des récits et des mémoires des Mi’kmaq qui y ont voyagé et prospéré pendant des milliers d’années. C’est enfin une région dont le littoral, ceint d’une couronne de pierres, est d’une beauté reconnue dans le monde entier.

Que signifie le mot Kejimkujik? Venant du mot mi’kmaq Kejimkuji’jk, qui signifie petites fées. Traditionnellement, le lac Kejimkujik était connu sous le nom de Fairy Lake, c’est-à-dires lac aux fées; l’une de ses baies s’appelle toujours Fairy Bay. L’idée des fées est considérée comme étant semblable à ceux des « petits êtres », ou gnomes, qui prennent des formes diverses dans la culture mi’kmaq. Par exemple, les Wiklatmu’j sont des petites entités représentées parmi les pétroglyphes présents à Kejimkujik.