Recherche sur une carte

224 endroit(s) trouvé(s)
Aire marine nationale de conservation du Lac-Supérieur

On compare souvent le lac Supérieur à une mer intérieure. Découvrez-le par vous-même en vous rendant près de ce Grand Lac, gigantesque et magnifique. Surnommé « Gitchi Gummi » (le Grand Lac) par le peuple Anishinaabe, ce plan d’eau est réputé pour ses violentes tempêtes. L’aire marine nationale de conservation du Lac-Supérieur sera bientôt reconnue comme l’une des plus grandes étendues d’eau douce protégées au monde.

La tour commémorative des Pionniers-de-Waterloo

La tour commémorative des Pionniers-de-Waterloo, qui fait 18,9 m de haut, est située sur les rives de la rivière Grand. Elle rend hommage aux contributions des pionniers allemands originaires de Pennsylvanie qui se sont établis dans la région de Waterloo entre 1800 et 1803. Vous apercevrez la tour à des kilomètres à la ronde ! Approchez-vous pour observer son toit de cuivre brillant de style suisse, sa conception en pierres des champs à assises irrégulières et sa girouette ornée d’un chariot de type Susquehannah. Tout dans l’architecture de cette tour commémore le patrimoine allemand de la communauté agricole qui l’a construite.

Le lieu historique national de l’Encampement-d’Anville

Le lieu historique national de l’Encampement-d’Anville est situé sur une petite parcelle de terrain, dans le parc du centenaire, dans le Bedford Basin, à Halifax, en Nouvelle Écosse. C’est à cet endroit, sur la plage, en 1746, que le duc d’Anville a établi son campement lors de l’expédition infructueuse lancée par la France pour reprendre l’Acadie. Le lieu comprend une plaque et un cairn de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada (CLMHC) au parc du centenaire, ainsi qu’à la parcelle de cinq mètres de rayon dont ils occupent le centre. À ce jour, il n’y a aucun vestige connu associé au campement établi par le duc d’Anville en 1746 et dont d’ailleurs l’emplacement précis demeure inconnue. La reconnaissance officielle fait référence à la parcelle de cinq mètres de rayon autour de la plaque et le cairn de la CLMHC. Visitez lieuxpatrimoniaux.ca pour plus d'information.

Le site canadien des pingos

Le site canadien des pingos protège des formes de relief bien particulières de l'Arctique : des collines au noyau de glace appelées pingos. Les pingos dominent la toundra et forment une toile de fond impressionnante pour la collectivité de Tuktoyaktuk, dans les Territoires du Nord-Ouest. Le site canadien des pingos comprend huit des 1 350 pingos de la région, notamment Ibyuk Pingo, le plus grand pingo au Canada et le deuxième plus grand au monde. Ibyuk Pingo mesure 49 mètres (160 pieds) de hauteur et s'étend sur 300 mètres (984 pieds) à la base.

Les Inuvialuit utilisent les pingos comme repère sur la terre et sur l'eau depuis des siècles, et y grimpent pour voir les caribous sur la toundra ou les baleines au large.

Lieu historique international de l'Île-Sainte-Croix

En juin 1604, un gentilhomme et courtisan français, Pierre Dugua, sieur de Mons, a établi avec les membres de son expédition une dizaine de bâtiments à l’île Sainte-Croix. On y trouvait notamment des logis, un magasin, une cuisine et une chapelle. Dugua et ses hommes ont conclu de solides alliances commerciales avec les Autochtones.

Ce territoire, qu’ils appelaient « l’Acadie », a marqué la première tentative des Français de s’établir de façon permanente. Malgré la rigueur de l’hiver, ils ont posé les bases d’une présence française durable en Amérique du Nord.

Lieu historique international de l'Île-Sainte-Croix

En juin 1604, un gentilhomme et courtisan français, Pierre Dugua, sieur de Mons, a établi avec les membres de son expédition une dizaine de bâtiments à l’île Sainte-Croix. On y trouvait notamment des logis, un magasin, une cuisine et une chapelle. Dugua et ses hommes ont conclu de solides alliances commerciales avec les Autochtones.

Ce territoire, qu’ils appelaient « l’Acadie », a marqué la première tentative des Français de s’établir de façon permanente. Malgré la rigueur de l’hiver, ils ont posé les bases d’une présence française durable en Amérique du Nord.

Lieu historique national de la Maison-Commémorative-Bethune

Bienvenue sur le lieu de naissance d’un héros international. Au début du XIXe siècle, le Dr Norman Bethune devient un pionnier de la médecine, un défenseur du programme de soins de santé universels du Canada et une icône culturelle hautement respectée en Chine. Visitez la Maison-Commémorative-Bethune, une charmante demeure datant de l'époque victorienne et son domaine impeccable, ainsi que le centre d’accueil adjacent pour vous plonger dans un riche héritage qui, encore aujourd’hui, renforce les liens qui unissent Canadiens et Chinois.

Lieu historique national de la Maison-Riel

Découvrez la vie de Louis Riel et sa lutte pour défendre les droits sociaux, culturels et politiques des Métis lorsque la Compagnie de la Baie d’Hudson a vendu la Terre de Rupert au Dominion du Canada. Renseignez-vous sursur le quotidien des Métis à cette époque turbulente de l’histoire qui a donné naissance à la province du Manitoba.

Lieu historique national du Blockhaus-de-St. Andrews

Le blockhaus de St. Andrews est situé sur la côte sud du Nouveau-Brunswick. Construit par les villageois pendant la guerre de 1812, il servait à se protéger des attaques des corsaires et des soldats américains. Remontez dans le temps, à l’époque où les affrontements entre les États-Unis et la Grande-Bretagne ont traversé les frontières, et que les amis du sud sont devenus des ennemis.

Lieu historique national du Canal-Rideau


Lancez une ligne de pêche depuis un affleurement rocheux. Visitez des villes au cachet victorien et des fortins militaires. Roulez en vélo sur un sentier qui sillonne la forêt et pique-niquez le long des écluses manuelles du canal Rideau, une voie navigable historique du XIXe siècle, qui relie une chaîne de rivières et de lacs au tracé panoramique. Construit rapidement dans un contexte de menace militaire, l’ensemble du canal propose maintenant une diversité d’activités de plein air qui allient l’histoire à la paisible campagne de l’Est de l’Ontario.

Lieu historique national du Homestead-Motherwell

À la fin du XIXe siècle, une vague d’agriculteurs novateurs se déplace vers l’ouest de l’Ontario à la recherche d’une nouvelle vie dans les Prairies. L'un de ces premiers colons de la Saskatchewan, W. R. Motherwell, devient un leader de cette communauté. Sa passion pour les méthodes agricoles scientifiques lui ouvre les portes du parlement et il devient ainsi ministre de l’Agriculture. Vivez le quotidien d’un agriculteur des Prairies dans les années 1900 en visitant la ferme historique de W. R. Motherwell à Lanark Place.

Lieu historique national 57-63, rue Saint-Louis

Partie d'un important panorama urbain Québec, Québec
Lieu historique national des Fortifications-de-Québec

Lieu historique national Alexander-Graham-Bell

Portez un regard privilégié sur un inventeur de renommée mondiale dont le génie a contribué à façonner le monde moderne. Découvrez les passions qui habitaient Alexander Graham Bell et ses inventions, depuis les avions et les cerfs-volants jusqu’à l’éducation des personnes sourdes et la respiration artificielle. Voyez son héritage prendre vie grâce aux artéfacts, aux photos et aux répliques grandeur nature qui témoignent de sa brillante carrière d’ingénieur, d’inventeur, de scientifique et d’humaniste.

Lieu historique national Ardgowan

Respirez le parfum des roses épanouies ornant une entrée circulaire et promenez-vous dans des jardins et un verger du 19e siècle, situés sur les lieux d’une résidence typique de l’époque victorienne. Vous voici à Ardgowan, ancien domaine de William Henry Pope, l’un des Pères de la Confédération. En écoutant le gazouillis des oiseaux, imaginez des dames élégantes jouant sur le terrain de croquet. Installez-vous pour pique-niquer en vous imprégnant de la douce ambiance d’autrefois dans un décor historique de Charlottetown.

Lieu historique national Bloody Creek

Le lieu historique national Bloody Creek est situé sur des terres agricoles en pente à Bridgetown, en Nouvelle Écosse. Deux zones circulaires marquent l’emplacement de deux batailles pour la possession de l’Acadie qui ont eu lieu en 1711 et en 1757 et opposant les forces britanniques aux forces françaises et à leurs alliés autochtones. L’emplacement de première bataille a pour point central la rive nord ouest de la rivière Annapolis, et celui de la deuxième bataille, la rive est du ruisseau Bloody. Ils se composent de terres et d’étendues d’eau. Un cairn de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada, installé près du champ de bataille de 1757, marque l’emplacement. La reconnaissance officielle vise les deux zones circulaires, telles qu’elles étaient au moment de la désignation en 1930. En savoir plus

Lieu historique national Cartier-Brébeuf

En plein cœur de la vie urbaine, laissez-vous séduire par la beauté du paysage et le calme environnant. Suivez la piste de Jacques Cartier, soyez témoin de sa rencontre avec les Iroquoiens du Saint-Laurent et découvrez l’œuvre du père Jean de Brébeuf. Vivez au rythme des grands événements et des activités familiales. Empruntez la piste cyclable, découvrez un écosystème étonnant ou encore pique-niquez sur l’herbe. De quoi passer un bon moment dans un environnement inspirant.

Lieu historique national Cave and Basin

Visitez le lieu historique national Cave and Basin pour découvrir le berceau des parcs nationaux du Canada et vous renseigner sur l’histoire naturelle et culturelle des montagnes. Touchez de l’eau chaude qui suinte de la roche, sentez l’odeur des minéraux et explorez les sentiers. Découvrez le lieu historique à votre propre rythme ou prenez part à l’une des nombreuses visites guidées offertes aux visiteurs.

Lieu historique national Dalvay-by-the-Sea

Admirez la somptueuse demeure de style néo-Queen Anne à Dalvay-by-the-Sea! Elle servait autrefois de résidence d’été à un riche magnat de l’industrie du pétrole. Ornée de pignons, de lucarnes et de fenêtres en saillie, Dalvay-by-the-Sea surplombe le lac Dalvay et l’océan, où des oiseaux marins tournoient au-dessus des vagues et des plages. Découvrez les impressionnantes boiseries intérieures de style victorien et arrêtez-vous devant la cheminée en grès. Sur la terrasse, reposez-vous simplement dans un fauteuil Adirondack en admirant le paysage côtier. Prolongez la découverte en longeant la côte à vélo ou en marchant sur la plage.

Lieu historique national Fort Charles

Tenez-vous debout sur les buttes verdoyantes qui ont vu débarquer les premiers colons écossais en 1629. Imaginez leur vie misérable et les luttes qui ont suivi lorsque les puissances européennes se sont affrontées pour asseoir leur hégémonie en Amérique du Nord. Tout ce qui reste du fort Charles aujourd’hui, c’est une plaque apposée sur le lieu historique national du Fort-Anne. Mais en regardant en direction de la rivière Annapolis, vous découvrirez un étonnant chapitre de l’histoire canadienne. En savoir plus

Lieu historique national Fort Prince-de-Galles

Vivez une aventure forte en émotions à Churchill au Manitoba. Découvrez l’impressionnant fort Prince-de-Galles, construit il y a 250 ans sur la côte dénudée de la baie d’Hudson balayée par les vents. Saisissez ce qu’était la vie des commerçants de fourrure des régions subarctiques dans cet avant-poste éloigné fait de pierres massives. Un petit tour en bateau jusqu’au fort vous permettra d’observer les baleines. Une expérience inoubliable : plus de 3000 belugas se rassemblent dans la rivière Churchill pendant les mois de juillet at d'août.

Lieu historique national Fort-Ste-Thérèse

Emplacement d'un fort français construit pour défendre la population contre les Iroquois, 1665
Chambly, Québec
Lieu historique national du Canal-de-Chambly

Lieu historique national Forts Rouge, Garry et Gibraltar

Le lieu historique national du Canada Forts Rouge, Garry et Gibraltar est situé sur trois emplacements différents, au confluent des rivières Rouge et Assiniboine, au centre-ville de Winnipeg, au Manitoba. L’unique vestige encore visible au-dessus du sol à cet endroit est l’entrée nord du fort Garry II, à Upper Fort Garry Park, dont les murs ont été partiellement reconstruits. Les emplacements des deux forts Gibraltar et du premier fort Garry ont été localisés près de l’endroit où se trouve aujourd’hui la gare Union, alors qu’on croyait que le fort Rouge était situé à South Point, tout juste au sud, de l’autre côté de la rivière Assiniboine. La reconnaissance officielle fait référence au tracé au sol du fort Garry II, aux vestiges archéologiques connus des forts Gibraltar I et II et du fort Garry I, ainsi qu’à l’emplacement probable du fort Rouge.

Liens:

Lieu historique national Gulf of Georgia Cannery

Revivez l’émergence de l’industrie de la pêche sur la côte ouest à la conserverie Gulf of Georgia dans le pittoresque village de Steveston. Apprenez-en davantage au sujet de ces travailleurs multiculturels qui, au fil des changements qui se sont succédé, ont maintenu en activité les chaînes de mise en conserve de même que l’usine de réduction du hareng. Familiarisez-vous avec les diverses méthodes de pêche et de mise en conserve du poisson. Participez à une visite autoguidée de la conserverie historique du fleuve Fraser. Découvrez de fascinantes histoires de pêche au travers de photographies, d’enregistrements et d’activités interactives amusantes.

Lieu historique national Jasper House


Pendant près d’un demi-siècle, Jasper House a été le principal relais des commerçants de fourrures en route vers les cols Athabasca et Yellowhead. Aventuriers, voyageurs, artistes et missionnaires s’y rencontraient. Empruntez le sentier pittoresque qui mène jusqu’à un poste d’observation et des panneaux d’interprétation. Admirez le paysage de la rivière Athabasca et imaginez 50 ans de traite des fourrures, en plein cœur de massifs montagneux et de cols de montagne imposants.

Lieu historique national Kootenae House

 
Tenez-vous à l’endroit exact où le commerce de la fourrure entre les Ktunaxas (Kootenay) et les Européens a commencé en 1807, un événement qui a marqué un changement permanent dans le cours de l’histoire des Premières Nations et du Canada. C’est sur cette terrasse herbeuse surplombant la vallée de Columbia que la Compagnie du Nord-Ouest a fondé le premier poste de traite des fourrures de la région. C’est aussi à partir de cet endroit que le légendaire explorateur et arpenteur David Thompson a cartographié le bassin du Columbia, la célèbre « grande rivière de l’Ouest ».

Lieu historique national Louis-Joseph-Papineau

6 novembre 1837 : la maison de Louis-Joseph Papineau, chef des Patriotes, est attaquée par le Doric Club, une organisation paramilitaire anglophone. Heureusement, les assaillants ne réussissent pas à pénétrer à l’intérieur. Ce bâtiment du Vieux-Montréal témoigne d’un des pans les plus tourmentés de l’histoire québécoise et canadienne. Bien que ce lieu soit fermé au public, on peut observer la façade magnifiquement restaurée de la résidence du temps où Papineau était au sommet de sa carrière politique.

Lieu historique national Louis-S.-St-Laurent

Situé à Compton dans les Cantons-de-l'Est, à 20 kilomètres de Sherbrooke, le lieu historique national Louis-S.-St-Laurent rappelle la vie et l'œuvre de l'ancien premier ministre du Canada. Visitez sa maison natale et le magasin général de son père, et tombez sous le charme des années 1950. Parcourez l’histoire singulière d'un homme réputé pour son intégrité et laissez-vous envoûter par les attraits du village champêtre qui l'a vu grandir.

Lieu historique national Marconi

Notre monde actuel est marqué par les nanosecondes – tout se fait vite! – et la technologie en nuage. Vous rappelez-vous l’époque où les messages sans fil ne pouvaient même pas traverser l’Atlantique? Avec le premier échange transatlantique officiel de messages radio dans la ville de Glace Bay, en Nouvelle-Écosse, Guglielmo Marconi a transformé le monde à jamais. Apprenez comment Marconi a connu un véritable triomphe dans sa première station sans fil transatlantique permanente, à Table Head, et comment son travail a contribué à l’avènement de l’ère des communications mondiales.

Lieu historique national Province House

Province House est le berceau de la Confédération et le siège de l’Assemblée législative de l’Île-du-Prince-Édouard depuis 1847. C’est sans contredit un lieu d’intérêt de Charlottetown. Promenez-vous à l’extérieur de ce majestueux bâtiment afin d’admirer son architecture néo-classique. Découvrez son histoire fascinante grâce à des panneaux d’interprétation et au moyen de l'application officielle de Province House.

Bien que le bâtiment soit fermé aux fins de conservation, on peut visiter le Centre des arts de la Confédération pour découvrir L'histoire de la Confédération. Vous pourrez notamment admirer une impressionnante réplique de la Salle de la Confédération et visionner une nouvelle vidéo fort intéressante intitulée « Un édifice, une destinée ».

Parcs Canada s'est engagé à fournir des mises à jour sur cet important projet de conservation au lieu historique national de Province House. Pour obtenir de plus amples renseignements sur le projet de conservation de Province House, visitez notre page.

La Chambre de l'assemblée legislative temporaire située dans l'édifice George Coles est maintenant ouverte aux visiteurs. Des visites guidées sont disponibles en français ou en anglais de 9h à midi et de 13h à 16h, du lundi au vendredi jusqu'au 1er septembre 2017. Remarque: La Chambre sera fermée le 3 juillet et le 18 août.

Lieu historique national Refuge-du-Col-Abbot

Faites une halte sur le passage étroit et retenez votre souffle. La vue est tout simplement saisissante. Au milieu des Rocheuses accidentées et de glaciers à la blancheur éclatante, une cabane en pierre. C’est le refuge du Col Abbot, passage obligé des alpinistes chevronnés et consécration pour les randonneurs. Ce refuge se trouve en effet sur un sentier difficile et risqué, entouré d’éboulis rocheux, même s’il longe des lacs aux eaux cristallines. Construit en 1922 par des guides suisses à partir de pierres extraites des montagnes environnantes, cet abri rustique sera votre refuge pour la nuit.

Lieu historique national Rocky Mountain House


Le lieu historique national Rocky Mountain House est l’un des meilleurs exemples du rôle de la traite des fourrures dans le développement du Canada. Faites la tournée des expositions, baladez-vous entre les vestiges archéologiques des quatre forts, et apprenez les techniques métisses de la traite des fourrures. Prolongez votre séjour, et passez la nuit dans une tente de trappeur ou un tipi.

Lieu historique national S.S. Keno

Bateau à vapeur en bois, construit en 1922 (140 pieds x 30 pieds, 3 ponts) mis en cale sèche à Dawson, au cœur du Klondike.
Dawson, Territoire du Yukon
Les lieux historiques nationaux du Klondike

Lieu historique national S.S. Klondike

Au cours de la première moitié du XXe siècle, les bateaux à aubes de la British Yukon Navigation Company sillonnaient le fleuve Yukon entre Whitehorse et Dawson. Le S.S. Klondike était le plus grand de la flotte. Fièrement installé en cale sèche en bordure du fleuve Yukon, le S.S. Klondike a été méticuleusement restauré et meublé. Une belle façon de rendre hommage à l’époque d’avant les routes, alors que les bateaux à aubes et le chemin de fer reliaient le Yukon au reste du monde.

Lieu historique national St. Peters

Poste de traite et fort français, 1650-1758
St. Peter's, Nouvelle-Écosse
Lieu historique national du Canal-de-St. Peters

Lieu historique national Woodside

Explorez l’histoire du Canada au lieu historique national Woodside à Kitchener en Ontario. Là où se trouve la maison d’enfance de William Lyon Mackenzie King, le 10e premier ministre du Canada et celui qui a gouverné le plus longtemps. Construite sur un domaine forestier de 4,65 hectares, cette maison victorienne, soigneusement préservée et remplie d’objets de famille et de reproductions d’époque, est une page ouverte sur l’ère victorienne au Canada.

Lieu historique national York Factory

Venez à York Factory, un immense entrepôt situé dans une région isolée de la baie d’Hudson, qui fut un carrefour vital du commerce des fourrures pendant près de trois siècles. Porte d’entrée vers les vastes terres canadiennes pour les marchandises britanniques, ce poste de traite accueillit des agents de la Compagnie de la Baie d’Hudson, des colons et des soldats. Plongez dans le passé en explorant ce lieu sauvage et inaltéré.

Lieu historique national de Batoche

Remontez au XIXe siècle et laissez un Métis vous raconter à quoi ressemblait la vie au bord de la rivière Saskatchewan-Sud à cette époque. Imaginez les bouleversements survenus au moment du combat. Observez les trous laissés par les balles de fusil sur le champ de la dernière bataille, théâtre de la rébellion du Nord-Ouest en 1885. Apprenez-en plus sur la façon dont le peuple métis a vu son mode de vie traditionnel changer à tout jamais, à l’aube de la fondation d’un nouveau pays.

Lieu historique national de Castle Hill


Revivez la période où s’est joué le destin de l’Amérique du Nord. Imaginez les tirs de canons et de mousquets sur les rives de Terre-Neuve, à l’époque où les troupes britanniques et françaises se disputaient le contrôle d’une pêche lucrative. Pénétrez dans le lieu historique national de Castle Hill, un fort de pierre qui se dresse en sentinelle devant une ville côtière pittoresque. Explorez une part de l’histoire qui a déterminé le sort d’un continent.

Lieu historique national de Coteau-du-Lac

Le lieu historique national de Coteau-du-Lac est situé à environ 40 kilomètres au sud-ouest de Montréal aux abords du Saint-Laurent. Il abrite le premier canal à écluses du Canada et les vestiges d’un fort.

Lieu de portage et de campement très fréquenté par les Amérindiens qui évitaient ainsi les rapides, fortification militaire, puis canal ouvrant la voie à la navigation commerciale, ce site renferme 7000 ans d’histoire.

Lieu historique national de Frenchman Butte

Explorez le lieu de Frenchman Butte et remontez dans le temps. Les Premières Nations sont affamées par les agents du gouvernement et forcées à piller pour survivre. Ils abandonnent alors leur mode de vie traditionnel pour un mode de vie moderne au sein du Dominion du Canada. Frenchman Butte est aussi le lieu où les Cris des plaines se sont engagés dans une bataille contre les troupes de la milice canadienne. Observez les trous de tirailleurs creusés par les Cris et imaginez les centaines de guerriers qui s’y abritaient.

Lieu historique national de Grand-Pré

Laissez-vous imprégner par la puissance d’évocation d’un monument qui unit le peuple acadien. Découvrez le récit du Grand dérangement grâce à de dynamiques présentations multimédias. Admirez la statue d’Évangéline, l’héroïne d’un poème épique de Longfellow. Vous serez ému à la vue d’artéfacts et de statues, témoins d’une histoire mouvementée. Au cœur d’un site inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO, le lieu historique national de Grand-Pré – jadis plaque tournante de la culture acadienne – est maintenant le plus important monument qui rappelle les tragiques bouleversements qu’a connus le peuple acadien.

Lieu historique national de Hopedale Mission

Le lieu historique national du Canada de la Mission-de-Hopedale est un ensemble de grands bâtiments en bois construits par l’église morave à Hopedale, en Labrador. La silhouette dépouillée de ces grands édifices en bois se dresse sur le rivage rocailleux d’un vaste paysage aride. La reconnaissance officielle concerne le paysage culturel composé des édifices de la mission sur le rivage.

Lieu historique national de La Fourche

Remontez 6000 ans d’histoire dans ce « lieu de rencontre » plein de vie à Winnipeg. Apprenez comment deux grandes rivières situées au cœur du continent ont relié la région des Prairies au reste du monde et pourquoi elles ont attiré des trappeurs et des commerçants venus de très loin. Découvrez en quoi le mode de vie des peuples autochtones a changé en ce lieu où ils ont pratiqué le troc, noué des relations, campé et pêché pendant des générations. Retracez les voies du chemin de fer qui ont traversé ces lieux et qui ont changé le monde une fois de plus.

Lieu historique national de Lower Fort Garry

Point stratégique de la traite des fourrures sur la rivière Rouge et aujourd’hui l’un des plus vieux bâtiments en pierre du Canada, Lower Fort Garry accueillait quotidiennement dans les années 1850 des équipages chargés de pelleteries provenant de tout le continent. Pénétrez dans cet endroit unique et revivez cette glorieuse époque où figurent de fiers coureurs des bois et d’ambitieux négociants de la Compagnie de la Baie d’Hudson.

Lieu historique national de L’Anse aux Meadows

À l’extrémité de la péninsule Great Northern de Terre-Neuve se trouve la plus ancienne preuve de la présence européenne en Amérique.

Il y a plus de 1000 ans, des marins scandinaves, en provenance du Groenland, y ont construit un petit campement de bâtiments en bois recouverts de gazon.

Dans un décor spectaculaire de falaises, de tourbières et de côtes accidentées, découvrez les vestiges archéologiques fascinants d’un campement viking, en visitant ce site inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO en 1978.

Rencontrez des animateurs-guides costumés en vikings, à l’occasion de votre exploration du campement de base reconstitué et découvrez des artéfacts originaux provenant de ce lieu archéologique mondialement reconnu.

Lieu historique national de Nan Sdins

Vestiges de longues maisons et de mâts totémiques Haïdas
Réserve de parc national, réserve d'aire marine nationale de conservation, et site du patrimoine haïda Gwaii Haanas

Lieu historique national de Port-Royal

Le lieu historique national de Port-Royal abrite une réplique de l’Habitation, lieu où, en 1605, Samuel de Champlain a participé à l’une des premières tentatives de colonisation européenne en Amérique du Nord sur des terres traditionnelles des Mi’kmaq. Des animateurs-guides costumés vous parleront des obstacles qu’ont dû surmonter les Français lors de l’établissement de cette nouvelle colonie. Laissez libre cours à votre imagination tandis que vous parcourez les rives du bassin Annapolis et contemplez le même horizon que les Mi'kmaq ont connu pour des milliers d'années et que Champlain a vu en 1605. En savoir plus

 

Lieu historique national de Port-la-Joye–Fort-Amherst

Le lieu historique national de Port-la-Joye – Fort Amherst marque l’emplacement de la première colonie européenne de l’île Saint-Jean (l’actuelle Île-du-Prince-Édouard) établie par les Français en 1720. Après être tombé aux mains des Britanniques en 1758, il est devenu un lieu majeur de la déportation des colons français et acadiens. Des vestiges du fort subsistent, recouverts par la végétation, et des panneaux d’interprétation relatent sa riche histoire. Le lieu vous offre également de superbes points de vue sur la campagne environnante et sur le port de Charlottetown.

Lieu historique national de Red Bay

Au milieu du XVIe siècle, la prolifération de baleines franches et de baleines boréales a attiré les baleiniers de la région basque d’Espagne et de la France dans le détroit de Belle-Isle à Red Bay où ils ont établi un important poste de chasse. Pendant quelque 70 années, les baleiniers basques ont entrepris ce dangereux périple d’un mois, traversant l’Atlantique pour chasser les baleines et produire l’huile qui éclairait les lampes en Europe.

Voyez les artéfacts d’origine basque, les vestiges, ainsi que la chalupa restaurée dans ce lieu historique national et site du patrimoine mondial.

Lieu historique national de Signal Hill

Attrait le plus populaire de St. John’s, Signal Hill rappelle le passé historique de la ville, et le rôle marquant qu’elle a joué dans l’histoire des communications. Elle offre également des sentiers de randonnée côtiers, des paysages hauts en couleur ainsi qu’une vue panoramique sur l’Atlantique. Signal Hill a été au cœur de la défense du port de St. John’s du XVIIe siècle jusqu’à la Seconde Guerre mondiale, et c’est là que Guglielmo Marconi a reçu le tout premier signal transatlantique sans fil, en 1901.

Lieu historique national de Sir-George-Étienne-Cartier

Le Vieux-Montréal recèle des trésors insoupçonnés. Cédez à votre curiosité et poussez la porte de la demeure de Sir George-Étienne Cartier, rue Notre-Dame. Faites connaissance avec l’un des principaux artisans de la Confédération, à la fois avocat et homme d’affaires de grande influence. Découvrez aussi la nouvelle exposition participative et partagez, à votre tour, votre idéal d’un pays.

Lieu historique national de Sir-Wilfrid-Laurier

Comment vivaient les habitants du milieu du 19e siècle? Découvrez la vie et l’œuvre de Wilfrid Laurier et visitez une maison québécoise typique de l’époque sa jeunesse. Une charmante collection d’objets et de meubles anciens vous aident à mieux comprendre le mode de vie des habitants d’autrefois.

Lieu historique national de l'Auberge-de-Ski-Skoki


L’auberge de ski Skoki accueille les skieurs et les randonneurs dans l’idyllique vallée Skoki depuis près d’un siècle. Conçu dans les années 1930 pour accueillir les skieurs de randonnée, l’établissement est à la fois un bel exemple de la tradition architecturale rustique et un lien vivant avec les premiers jours du tourisme axé sur le ski au Canada. L’auberge, les pavillons rustiques et les dépendances se trouvent sur les berges du Petit ruisseau Pipestone, à plus de 10 km de la route la plus proche. L’auberge, dont la popularité ne se dément jamais, continue d’offrir une retraite aux randonneurs et aux skieurs, qui bénéficient d’un accueil légendaire, dans le confort et la convivialité.

Lieu historique national de l'Écluse-Ascenseur-de-Peterborough

Le plus haut ascenseur hydraulique à bateaux au monde (1896-1904)
Peterborough, Ontario

Lieu historique national de l'Établissement-Melanson

Entreprises en 1984 sur les berges de la rivière Annapolis, des fouilles archéologiques ont permis d’élucider le mystère de l’histoire des colons acadiens qui ont vécu en ces lieux durant les XVIIe et XVIIIe siècles. À l’Établissement Melanson, on a en effet mis au jour un système d’agriculture sur marais asséché unique en son genre chez les Acadiens vivant en Amérique du Nord. Un système qui reposait sur un travail collaboratif entre familles et voisins. Promenez-vous sur le sentier et admirez la vue sur le marais et les champs. En savoir plus

Lieu historique national de l'Établissement-Ryan

Humez l’odeur saline persistante qui se dégage de l’établissement Ryan ! Cet ensemble de bâtiments du XIXe siècle dotés d’un parement à clin blanc est perché en bordure du pittoresque port historique de Bonavista. Sur place, écoutez les animateurs-guides évoquer des souvenirs et ressentez leur attachement à l’industrie de la pêche. Visitez le musée de Bonavista et émerveillez-vous devant la variété d’artéfacts que vous y trouverez. Parcourez l’exposition de renommée internationale « Morue, phoques et survivants » pour découvrir les 500 ans d’histoire de la pêche sur la côte est du Canada.

Lieu historique national de l'Île-Beausoleil

Représentative du paysage culturel des Anishinaabeg du sud de la baie Georgienne; elle sert de cadre aux récits traditionnels qui relatent la création de l’île et qui expliquent sa signification pour les Anishinaabeg.
Parc national des Îles-de-la-Baie-Georgienne, Ontario

Lieu historique national de l'Île-Georges

L’île Georges occupe une position stratégique dans le port d’Halifax. C’est pourquoi elle a été occupée par des forces militaires pendant 200 ans, à partir de 1750. Elle faisait partie du système de défense maritime de l’Empire britannique. D’ailleurs, elle a monté la garde lors de combats visant à contrôler la côte Est. Cette petite île est façonnée par des dépôts laissés par des glaciers il y a des milliers d’années. L’île Georges est actuellement fermée au public. Toutefois, il est possible de la visiter lors d’activités spéciales qui s’y déroulent à l’occasion. En savoir plus 

 

Lieu historique national de l'Île-Navy

Le lieu historique national de l’Île-Navy est une étendue de terre fortement boisée et inhabitée sur le côté canadien de la rivière Niagara, en amont des chutes du même nom, en Ontario. Dans les années 1760, l’île Navy est devenue le premier chantier naval britannique du secteur supérieur des Grands Lacs et durant les Rébellions de 1837, a été le siège du gouvernement en exil de William Lyon Mackenzie. L’île présente plusieurs ressources archéologiques. La reconnaissance officielle fait référence à l’île en entier.

Lieu historique national de la Bataille-de-Cook's Mills

Le lieu historique national de la Bataille-de-Cook’s Mills est constitué d’un paysage vallonné semi-rural situé à l’est du canal Welland et immédiatement au nord du ruisseau Lyon, dans la ville de Welland, en Ontario. Il marque l’endroit où a eu lieu un affrontement entre les troupes britanniques et canadiennes, d’une part, et les troupes américaines, d’autre part, durant la guerre de 1812. Il n’existe aucun vestige connu de la bataille, mais la Commission des lieux et monuments historiques du Canada a érigé un monument et installé une plaque commémorative en 1977 dans le coin sud-ouest du lieu de bataille. La reconnaissance officielle s’applique à la parcelle de terre polygonale située au nord du ruisseau Lyon.

Pour en savoir davantage sur ce lieu, visitez www.lieuxpatrimoniaux.ca.

Lieu historique national de la Bataille-de-la-Châteauguay

Le lieu historique de la Bataille-de-la-Châteauguay commémore la victoire des troupes canadiennes sur l’armée d’invasion américaine le 26 octobre 1813. Visitez le centre d’interprétation pour découvrir comment les 300 combattants canadiens sont parvenus à vaincre 3700 Américains. Un épisode méconnu de notre histoire qui rappelle l’importance de ces miliciens devenus des héros.

Lieu historique national de la Bataille-de-la-Coulée-des-Tourond / Fish Creek

Constatez la détresse des résistants métis et de leurs alliés des Premières Nations qui se battaient contre la puissance de la Force expéditionnaire du Nord-Ouest en 1885 pour défendre leurs droits fonciers et préserver leur mode de vie traditionnel. Entendez le bruit des canons résonnant là où se trouvait jadis le homestead de Tourond. Imaginez le bref triomphe des Métis qui ont réussi à vaincre les hommes du général Middleton dans la victoire finale de la résistance du Nord-Ouest.

Lieu historique national de la Bataille-de-la-Ristigouche

Pendant 200 ans, l’épave du Machault, voilier de 26 canons chargé de protéger des navires marchands contre les Anglais, est restée sous l’eau. Il est aujourd’hui possible d’en admirer les vestiges et de revivre le tout dernier affrontement naval entre la France et l’Angleterre pour la possession du territoire nord-américain au lieu historique national de la Bataille-de-la-Ristigouche. Un voyage extraordinaire qui vous entraînera… en 1760!

Lieu historique national de la Bataille-du-Moulin- à-Vent

Rendez-vous sur une colline balayée par les vents, surplombant le fleuve Saint-Laurent, et visitez un moulin en pierre au toit rouge qui s’y dresse. Cet endroit a été le théâtre d’un événement sanglant de l’histoire canadienne. Depuis ce lieu historique national de la Bataille-du-Moulin-à-Vent, contemplez les vagues et imaginez les bateaux des envahisseurs, les « Chasseurs » américains, qui traversaient le fleuve pour venir se battre contre les soldats britanniques et les miliciens locaux afin d’obtenir le contrôle du Haut-Canada.

Lieu historique national de la Batterie-Royale

Rôle dans les sièges de Louisbourg en 1745 et en 1758
Louisbourg, Nouvelle-Écosse
Lieu historique national de la Forteresse-de-Louisbourg

Lieu historique national de la Cale-Sèche-La Coupe

Lieu qui pourrait être représentatif des chantiers navals acadiens du XVIIIe siècle
Aulac, Nouveau-Brunswick

Lieu historique national de la Caserne-de-Carillon

Début des années 1830. Un certain James Forbes fait construire cet édifice à des fins de location commerciale. Le bâtiment est par la suite agrandi puis transformé en caserne afin d’y abriter une garnison anglaise entre 1837 et 1840. Ces militaires prennent part à la bataille de Saint-Eustache et tentent d’écraser le soulèvement des Patriotes canadiens.

Entrez à la caserne et promenez-vous dans les vestiges de l’histoire du 19e siècle.

Lieu historique national de la Citadelle-d'Halifax

Au sommet de la colline qui domine le port d’Halifax, on a érigé un fort pour protéger la ville en 1749. Un emplacement stratégique des mieux choisi ! Venez admirer l’architecture en forme d’étoile de la citadelle d’Halifax, qui impressionne autant à l’intérieur qu’à l’extérieur. Visitez ce fort historique pour remonter à l’époque du 78e régiment des Highlanders et de la 3e brigade de l’Artillerie royale. Vous découvrirez la vie que les soldats et leur famille menaient. En savoir plus

 

Lieu historique national de la Colline-Battle Hill-des-Gitwangaks

Visitez le lieu historique de la Colline-Battle Hill-des-Gitwangaks (anciennement le fort Kitwanga) et admirez le panorama pittoresque que propose la vallée de la rivière Kitwanga surplombée d’une haute colline gazonnée. Celle-ci fut autrefois le site d’un village fortifié où les Gitwangaks défendirent leur domaine du milieu du XVIIIe siècle jusqu’au début du XIXe siècle. Au village des Gitwangaks situé à proximité, prêtez l’oreille au murmure de la brise qui évoque les légendes des Premières Nations à l’ombre d’une rangée de mâts totémiques majestueux et anciens.

Lieu historique national de la Colline-de-la-Bataille

Le lieu historique national de la Colline-de-la-Bataille se trouve dans une région onduleuse, au cœur de la vallée de la colline de la Bataille, près de la route 2 (aussi connu sous le nom de chemin Longwoods), à l’ouest de Wardsville, en Ontario. Le lieu est associé à la bataille de Longwoods, qui s’est déroulée le 4 mars 1814 dans une plaine, près du ruisseau aujourd’hui appelé Battle Hill. Après une brève escarmouche entre les membres de la force régulière britannique et les forces américaines, les Britanniques doivent se replier au Delaware, tandis que les Américains abandonnent leur avance et se retirent à Detroit. Il ne subsiste aucun vestige connu de la bataille, mais le lieu est marqué d’une plaque et d’un cairn, installés au sommet d’une petite colline et entourés d’une clôture en fer. La reconnaissance officielle renvoie à un terrain en forme de polygone situé près de la route 2, à Wardsville, en Ontario.

Pour en savoir davantage sur ce lieu, visitez www.lieuxpatrimoniaux.ca.

Lieu historique national de la Drague-Numéro-Quatre

Symbolise l'importance des opérations de dragage (1899-1966) avec l'évolution des techniques d'exploitation aurifère au Klondike
Lieu historique national non administré par Parcs Canada - les droits d'entrée s'appliquent toujours en 2017.
Bonanza Creek, Territoire du Yukon
Les lieux historiques nationaux du Klondike

Lieu historique national de la Forteresse-de-Louisbourg

Remontez dans le temps et promenez-vous entre les murs de la forteresse de Louisbourg durant les années 1700. Des soldats français marchent au pas dans des rues de la ville tandis que des dames dansent dans des salons. Les feux des canons font vibrer le sol et les sons du clavecin se mêlent aux odeurs émanant du four à pain en pierres. Discutez avec des pêcheurs, des marins et des domestiques. Sirotez du rhum, observez des dentellières à l’ouvrage pendant que des enfants s’amusent à des jeux datant du 18e siècle. Un ragoût mijote en foyer ouvert. La scène est tellement vraie qu’elle semble presque irréelle.

Lieu historique national de la Grosse-Île-et-le-Mémorial-des-Irlandais

Située au milieu du fleuve Saint-Laurent dans  l’archipel de l’Île-aux-Grues, Grosse-Île sert de station de quarantaine de 1832 à 1937 pour le port  de Québec. Il s’agit, à l’époque, de la principale porte d’entrée des immigrants au Canada. Ce lieu de drames et de dévouement vous ouvre maintenant ses portes et c’est à votre tour d’y découvrir son histoire. Revivez l’expérience troublante des immigrants qui ont navigué vers l’espoir d’un avenir meilleur et de ceux qui ont  su les accueillir. 

Lieu historique national de la Maison-Inverarden

Découvrez la maison Inverarden, construite sur les rives du fleuve Saint-Laurent, à proximité de Cornwall en Ontario, et plongez dans les années 1800, le temps d’une visite. Bâtie en 1816, cette majestueuse demeure de style Régence anglaise a été restaurée en 1970 et a servi de musée pendant 30 ans. Bien que la maison ne soit désormais plus ouverte au public, Inverarden constitue encore aujourd’hui un important vestige de l’histoire architecturale de l’Est de l’Ontario.

Lieu historique national de la Maison-Laurier

Entrez dans l’ancienne résidence de deux des plus grands premiers ministres du Canada : Sir Wilfrid Laurier et William Lyon Mackenzie King. Vous aurez l’impression de pénétrer dans un sanctuaire de l’histoire politique canadienne. Cette demeure Second Empire du centre-ville d’Ottawa a été au cœur de la vie politique pendant plus de 50 ans. À cet endroit, les premiers ministres ont reçu dignitaires et politiciens, en plus de diriger les affaires de l’État.

Lieu historique national de la Maison-Maillou

Bel exemple de l'architecture de Québec au XVIIIe siècle (1736)
Québec, Québec
Lieu historique national des Fortifications-de-Québec

Lieu historique national de la Maison-de-Sir-John-Johnson

La maison de sir John Johnson est située dans le village de Williamstown. Construite en 1792, elle est l’un des plus anciens bâtiments de la province. Cette maison s’insère dans l’histoire du peuplement du Canada; elle constitue de plus un bel exemple de l’architecture de l’époque.

Lieu historique national de la Mission-Saint-Louis

Située près de Victoria Harbour, en Ontario, le lieu historique national de la Mission-Saint-Louis s’étend sur un haut plateau le long de la rivière Hogg, à 3 kilomètres à l’intérieur des terres, près de la baie Georgienne. Ce site archéologique, qui couvre une zone de 2 hectares, était en plein champ lorsqu’il a été l’objet de fouilles, au cours de la première moitié du 20e siècle. Depuis lors, le champ a été laissé en jachère, une partie des lieux a donné naissance à une forêt mixte de bois franc et le reste a été planté de pins. Des tertres et dépressions indiquent l’emplacement de fouilles archéologiques passées. La reconnaissance officielle fait référence à l'enceinte du village ayant abrité la mission, délimité, côtés sud et ouest, par la palissade, côtés est et nord, par les berges de la rivière.

Lieu historique national de la Piste-Chilkoot

Suivez la formidable piste Chilkoot, ce chemin plusieurs fois centenaire. Il a d’abord été traversé pour la première fois par les commerçants Tlingit de Chilkoot. Plus tard, ce sont les prospecteurs de la ruée vers l’or qui l’ont pris d'assaut. Parcourez en randonnée les étroites vallées balayées par le vent et montez dans la montagne vers le col Chilkoot. Visitez une église de l’ère victorienne toujours intacte dans une ville abandonnée qui fût jadis prospère. Chevauchez la frontière historique entre la Colombie Britannique et l'Alaska sur une route qui vous révélera l’immense richesse naturelle du Nord.

Lieu historique national de la Redoute-York

La redoute York fait partie de l’impressionnant Complexe de défense d’Halifax. Elle a été construite en 1793, sur un promontoire surplombant l’entrée du port d’Halifax, au moment où la guerre éclatait entre la Grande-Bretagne et la France. Cette fortification a permis de protéger ce port canadien historique pendant trois siècles.

Perchée au sommet d’une falaise, à l’endroit le plus étroit de l’avant-port, la redoute offre des vues spectaculaires. En savoir plus

Lieu historique national de la Station-d’Étude-des-Rayons-Cosmiques-du-Mont-Sulphur

À l’occasion de l’Année géophysique internationale, en 1957-1958, le Canada fit construire sur le mont Sulphur une station d’étude des rayons cosmiques qui permit aux scientifiques canadiens d’apporter une contribution importante à la recherche. Dans cette station perchée au-dessus de la ville de Banff, les géophysiciens étudièrent les rayons cosmiques et les particules de l’espace qui pénètrent dans l’atmosphère jusqu’en 1978. Aujourd’hui, les fondations en béton du bâtiment et une plaque en bronze soulignant l’importance historique nationale de la station sont tout ce qu’il reste de cette époque.

Lieu historique national de la Tour-Martello-de-Carleton

Accédez au sommet d’un escarpement rocheux surplombant Saint John et découvrez la tour Martello de Carleton. Datant de la guerre de 1812, elle a été construite par les Britanniques et a joué un rôle primordial dans les conflits qui ont précédé la Deuxième Guerre mondiale. Émerveillez-vous des vues spectaculaires de la ville et du port et explorez la poudrière et les baraquements restaurés de la tour. Au centre d’accueil, participez aux expositions interactives primées. La tour a été au cœur des ouvrages de défense de la ville de Saint John jusqu’en 1944.

Les visiteurs n’auront pas accès à la tour de 1812 ni au poste de commandement, ils seront invités à découvrir et apprécier le centre d’accueil, la galerie d’exposition, la boutique de souvenirs et les terrains.

Lieu historique national de la Tour-Murney

Fortifications en maçonnerie de l'Empire britannique; milieu du XIXe siècle
Lieu historique national non administré par Parcs Canada - les droits d'entrée s'appliquent toujours en 2017.
Kingston, Ontario
Lieu historique national des Fortifications-de-Kingston

Lieu historique national de la Tour-Prince-de-Galles

La tour Prince-de-Galles fait partie du robuste Complexe de défense d’Halifax. Elle a été la première tour du genre à être construite en Amérique du Nord. Sa construction a commencé au début des années 1790 pour protéger les batteries britanniques sur les côtes d’une attaque française terrestre. Cette solide tour Martello, dotée de murs épais, tient lieu de vigie au point le plus élevé du parc Point Pleasant. Venez lire les panneaux d’interprétation qui présentent l’historique de la tour, ses caractéristiques architecturales et son importance en tant qu’ouvrage défensif. En savoir plus

Lieu historique national de la Tour-Shoal

Fortifications en maçonnerie de l'Empire britannique; milieu du XIXe siècle
Kingston, Ontario
Lieu historique national des Fortifications-de-Kingston

Lieu historique national de la Villa-Bellevue

Visitez la maison et les jardins restaurés de la villa Bellevue, cet endroit historique où furent plantés les germes de la naissance d'un pays. Sir John A. Macdonald, qui fut le premier à occuper le poste de premier ministre du Canada, vécut avec sa famille dans la villa Bellevue entre 1848 et 1849. Promenez-vous dans le potager familial préservé, croquez une pomme dans le verger patrimonial et regardez les jardiniers en costume couper l'herbe à l'aide d'une faux, comme dans les années 1840.

Lieu historique national de la Voie-Navigable-Trent-Severn

Rendez hommage à l’ingéniosité déployée pour bâtir les canaux et écluses historiques de la voie navigable Trent-Severn de 386 km, qui relie le terrain de jeux du lac Ontario à celui du lac Huron. Naviguez dans ce couloir intérieur bien connu au Canada et passez par des postes d’éclusage historiques. Rendez-vous en bateau ou en voiture dans cette région des chalets et observez le fonctionnement du ber roulant de Big Chute. Levez la tête pour admirer la grande écluse-ascenseur de Peterborough et découvrez son histoire dans le centre d’information. Explorez les villes axées sur l’industrie du bois et les villages ruraux, et admirez le paysage précambrien spectaculaire du Bouclier canadien.

Lieu historique national des Barrages-de-Pêche-Mnjikaning

Le lieu historique national des Barrages-de-Pêche-Mnjikaning est situé sur des portions inférieures du défilé entre les lacs Simcoe et Couchiching, une partie de la voie navigable Trent-Severn. Il comprend le canal navigable balisé, l’ancien canal qui coule vers le nord-est et le marais entourant ces canaux. La constriction du défilé rend possible la prise de poissons qui se déplacent entre les lacs et la faible profondeur des canaux permet d’y enfoncer des pieux en fascines. De nos jours, le canal se divise en deux : le canal d’origine s’incurve vers le nord-est et le canal navigable file plein nord. Le canal navigable a été dragué en 1856-57, et le canal d’origine a aussi été dragué au sud de la jonction. Une île linéaire a été créée le long de la rive est du canal navigable. Une levée empierrée pour le lit d’une ancienne voie ferrée du chemin de fer Canadien Pacifique longe la portion nord du défilé. Des marécages occupent l’espace entre les canaux, de même que l’est de l’ancien canal. Un troisième canal semble avoir existé autrefois, s’incurvant vers l’ouest à partir du canal navigable et a été en grande partie comblé au fil du développement moderne. La désignation officielle porte sur la présence de fascines sous l’eau dans le canal entre les deux lacs.

Pour en savoir davantage sur ce lieu, visitez www.lieuxpatrimoniaux.ca.

Lieu historique national des Casernes-de-Butler

Les casernes de Butler sont un complexe militaire historique de cinq bâtiments en bois, localisé en bordure du terrain communal situé derrière le lieu historique national du Champ-de-Bataille-du-Fort-George, à Niagara-on-the-Lake.

Lieu historique national des Forges-du-Saint-Maurice

En Mauricie, à mi-chemin entre Montréal et Québec, découvrez les vestiges de la première industrie sidérurgique du Canada : les Forges du Saint-Maurice. Entrez dans la Grande Maison pour admirer les pièces de fer et de fonte fabriquées aux Forges, puis arrêtez-vous au haut fourneau pour en apprendre davantage sur cette communauté d’artisans qui, durant 150 ans, a fourni des objets nécessaires au développement de la colonie et à sa défense.

Lieu historique national des Fortifications-de-Kingston

Le lieu historique national des Fortifications-de-Kingston est situé à l’intérieur et aux alentours de la zone portuaire de Kingston, en Ontario. Érigées à l’embouchure de la rivière Cataraqui et surplombant le confluent du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent, les fortifications consistent en un ensemble de cinq installations militaires du XIXe siècle, notamment le lieu historique national (LHNC) du Fort Henry, le Fort Frederick (qui fait partie du LHNC des Édifices de la Pointe Frederick), le LHNC de la Tour Murney, le LHNC de la Tour Shoal et la Tour Martello Cathcart. La concentration et l’orientation vers l’eau de ces installations de calcaire, qui forment un système de défense interdépendant, témoignent de leur fonction essentielle de plateforme de défense pour canons. Les fortifications de Kingston ont été construites entre 1832 et 1840, soit durant l’âge d’or des canons à âme lisse. La reconnaissance officielle du lieu fait référence aux limites de chacun de ces bâtiments situés autour du port de Kingston.

Lieu historique national des Fortifications-de-Québec

Joyau de la capitale provinciale, le lieu historique national des Fortifications-de-Québec rappelle la richesse du passé militaire de la ville. Le site nous ramène aux régimes français et britannique, alors que Québec jouait un rôle fondamental dans la défense de la colonie. Longez les murs des fortifications et admirez le travail des artisans hautement qualifiés. Vous comprendrez également de quelle façon ces ouvrages défensifs ont façonné l’organisation spatiale et le développement physique de la ville.

Lieu historique national des Forts-de-Lévis

Construits entre 1865 et 1872, les forts de Lévis devaient protéger Québec contre une invasion américaine. Dernier d’une série de trois forts détachés, le fort Numéro-Un témoigne d’innovations technologiques remarquables. Entrez pour en savoir plus long sur l’histoire du fort et les stratégies militaires! Parcourez de sombres tunnels voûtés, découvrez des salles de tir souterraines, une poudrière et des casemates. Ou profitez, au grand jour, du superbe panorama.

Lieu historique national des Forts-et-Châteaux-Saint-Louis

Saviez-vous qu’une crypte archéologique qui dévoile ce qui fut la résidence officielle et le siège du pouvoir des gouverneurs entre 1620 et 1834 se cache sous la terrasse Dufferin? Découvrez son histoire et parcourez les vestiges du château Saint-Louis! Explorez sa cour basse, ses dépendances et son complexe culinaire. Quelque 120 artéfacts et des dispositifs technologiques de pointe vous feront revivre la vie mondaine des résidents du château.

Lieu historique national des Hauteurs-de-Queenston

Explorez les hauteurs de Queenston, site de l’une des batailles les plus célèbres du Canada. Ici, lors de la guerre de 1812, le commandant en chef des forces britanniques du Haut-Canada, le major-général Sir Isaac Brock, et son aide de camp, le lieutenant-colonel John Macdonell, ont sacrifié leur vie en menant leurs hommes au combat pour protéger et préserver la région de Niagara. Montez les escaliers circulaires du monument qui rend hommage au leadership héroïque et au courage du major-général Brock et qui marque l’endroit où il repose en paix. Admirez le panorama de la région de Niagara et apprenez-en plus sur les premières années de la vie du major-général Brock grâce aux guides costumés.

Lieu historique national des Monticules-Linéaires

Les Monticules Linéaires ont été désignés lieu historique national du Canada en 1973 parce que : le lieu comprend les exemples les plus spectaculaires et les mieux conservés de tertres mortuaires appartenant au lieu d’inhumation Sourisford de Devil’s Lake. Situé près de la rivière Souris dans le sud du Manitoba, le lieu d’inhumation des Monticules Linéaires est une construction sophistiquée composée de trois monticules de forme allongée se déployant sur une vaste étendue terrestre. Ces tertres funéraires, remontant à une période de 900 à 1400 après J.-C., sont des constructions complexes faites de terre, d’os et d’autres matériaux. L’excellent état de conservation de ces tertres funéraires a livré une solide récolte d’informations au sujet de la vie dans les Prairies, révélant par la nature des biens découverts que les gens de cette époque faisaient partie d’un réseau d’échange commercial continental.

Liens :

Lieu historique national des Remblais-de-Southwold

Marchez sur les traces des premiers habitants du Canada. Imaginez les longues maisons et les palissades du village attiwandaron qui s’élevaient autrefois fièrement sur le lieu historique national des Remblais-de-Southwold. Fermez les yeux et faufilez-vous dans un village fortifié de 800 à 900 Attiwandarons, une nation iroquoienne également connue sous le nom de Neutres et qui vécut à Southwold de 1500 à 1650 de notre ère.

Lieu historique national des Épaves-du-HMS Erebus-et-du-HMS Terror

En 1845, l’explorateur Sir John Franklin a mis les voiles en Angleterre avec deux navires, HMS Erebus et HMS Terror, à la recherche d’un passage au Nord-Ouest qui permettrait de traverser ce qui est maintenant l’Arctique canadien. Les navires et les équipages ont disparu, ce qui a motivé une recherche massive qui se poursuit jusqu’à ce jour.

Une percée a eu lieu en septembre 2014 alors qu’une expédition que dirigeait Parcs Canada a permis de découvrir l’épave du HMS Erebus. Ceci a mené à la création du Lieu historique national du Canada des Épaves-du-HMS Erebus-et-du-HMS Terror.


Lieu historique national des Îles-Canso

Le lieu historique national des Îles-Canso abrite les vestiges d’un établissement de pêche du 18e siècle et les ruines d’une forteresse de pierre ravagée par les combats. Revivez l’époque où la côte de l’Atlantique était parsemée de ports de pêche éloignés. L’Angleterre et la France se disputaient alors le contrôle de l’Amérique du Nord. Venez explorer les rives balayées par le vent et voyager au cœur de l’histoire qui a forgé une nation.

Lieu historique national du Blockhaus-de-Merrickville

Un des bâtiments du réseau d'écluses du canal Rideau; construit en 1832-1833
Merrickville, Ontario
Lieu historique national du Canal-Rideau

Lieu historique national du Cairn-de-Glengarry

Monument en pierre de forme conique doté d'un escalier, dédié aux régiments Glengarry et Argyle (1840)
Cairn Island, Ontario

Lieu historique national du Canal-de-Chambly

Sur la rive gauche de la rivière Richelieu, au sud-est de Montréal, le canal de Chambly s’étire sur près de 20 kilomètres entre les municipalités de Chambly et de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Huit des neuf écluses et un pont fonctionnent encore manuellement. Petit paradis des cyclistes, des plaisanciers et des randonneurs, le site du Canal-de-Chambly offre un moment de pure détente dans un environnement sculpté par plus d’un siècle d’histoire.

Lieu historique national du Canal-de-Lachine

Trait d’union entre la ville et la nature, le canal de Lachine est situé dans le sud-ouest de Montréal. Son parcours urbain de 14,5 kilomètres dessiné entre le Vieux-Port et le lac Saint-Louis, sa voie navigable ponctuée de cinq écluses, son parc urbain verdoyant, ses berges bordées de vestiges industriels et son calendrier varié d’activités font de ce lieu emblématique une expérience que vous voudrez partager en famille ou entre amis.

Lieu historique national du Canal-de-Saint-Ours

Grâce à l’inauguration du canal de Saint-Ours, en 1849, les bateaux peuvent enfin franchir le dernier obstacle sur la voie navigable entre Montréal et New York. Pendant plus d’un siècle, le canal de Saint-Ours, appelé la dixième écluse du Richelieu, sera indispensable au commerce international, régional et local.

Aujourd’hui, l’écluse et son barrage sont un lieu de détente et d’observation de poissons. Les promeneurs seront fascinés par la passe migratoire Vianney-Legendre, un ouvrage unique au monde.

Lieu historique national du Canal-de-Sainte-Anne-de-Bellevue

Situé à l'ouest de Montréal, le canal de Sainte-Anne-de-Bellevue relie le lac Saint-Louis au lac des Deux-Montagnes. Ouverte en 1843, cette voie d’eau a joué un rôle commercial important pour le transport du bois de sciage et pour le transit des immigrants. Aujourd'hui, le canal et son écluse accueillent principalement les plaisanciers.

Lieu historique national du Canal-de-Sault Ste. Marie

Construit en 1895, le canal de Sault Ste. Marie était non seulement l’écluse la plus longue du monde, mais aussi la première à fonctionner à l’électricité et le dernier lien du réseau de navigation tout canadien reliant l’océan Atlantique au lac Supérieur. Aujourd’hui, le canal emprunté par des embarcations de plaisance demeure l’endroit idéal pour observer des bateaux et pour pique-niquer. Mais il y a bien plus à faire! Laissez un animateur-guide de Parcs Canada vous en apprendre davantage sur l’histoire fascinante du canal.

Lieu historique national du Canal-de-St. Peters

Situé sur une étroite bande de terre, le canal de St Peters s’étend sur 800 mètres. Il relie l’océan Atlantique au lac Bras d’Or et longe le parc provincial Battery. Amateurs de navigation, de pêche et de pique-niques, venez profiter de ce lieu unique!

Retracez l’histoire de ce canal qui fait la fierté du village de St. Peters. Construit au 17e siècle par des marchands français, il servait alors de poste de traite. Après des travaux de construction et d’amélioration qui ont duré 15 ans, le canal est devenu une voie navigable moderne, qui a largement contribué à l’expansion de l’île du Cap-Breton.

Lieu historique national du Cavendish-de-L.-M.-Montgomery

 

Le lieu historique national du Canada du Cavendish de L.M. Montgomery est un paysage culturel situé près de Cavendish, à l'Île-du-Prince-Édouard. L'auteure L.M. Montgomery, qui le connaissait par cœur, l'a rendu célèbre dans ses livres sur «Anne et la maison aux pignons verts». La zone désignée comprend la Maison Green Gables, la résidence de L.M. Montgomery à Cavendish, et plusieurs éléments paysagers comme les sentiers du Bois hanté et de la Niche aux impatientes ainsi que l'allée des Amoureux, chers à Montgomery et bien connus de ses lecteurs.

Site de la résidence de Lucy Maud Montgomery à Cavendish

Le site de la résidence de Lucy Maud Montgomery à Cavendish est en fait celui de la ferme des grands parents maternels de Montgomery, où elle aura passé les 37 premières années de sa vie. Ce paysage agricole comprend les ruines de la résidence et des bâtiments qui existaient du temps de Montgomery, ainsi que les bocages et les sentiers décrits dans ses histoires.

Veuillez noter : Ce lieu ne fait pas partie des endroits dont l’entrée est gratuite avec la carte Découverte 2017.

Site patrimonial Green Gables

Le second secteur couvre Green Gables, l’exploitation agricole voisine qui a inspiré le cadre du roman le plus célèbre de Montgomery, Anne… La maison aux pignons verts, publié en 1908. Le site comprend la résidence dans son cadre naturel et les terrains environnants qui ont enflammé tant son imagination que sa fiction, notamment la Forêt hantée, le site de l’école, le Chemin des amoureux et le ruisseau sonore.

Ces paysages évoquent ensemble la vie vécue par Montgomery et le monde fictif qu’elle a créé.

Lieu historique national du Centre-d'Accueil-du-Parc-Jasper


Au cœur de Jasper se trouve un bâtiment en pierre et en bois qui demeure un exemple classique de l’architecture rustique présente dans bon nombre de parcs nationaux du Canada. Au Centre d’information du parc Jasper, des employés sympathiques vous renseigneront sur les explorations possibles, les sentiers pédestres, le camping, les excursions en canot et en kayak, l’observation de la faune et le ski. Pour profiter pleinement de votre séjour, informez-vous sur les activités spéciales et les conditions météorologiques, et procurez-vous des cartes et des permis. La boutique de cadeaux des Amis du parc national Jasper et le bureau de Tourism Jasper se trouvent dans le Centre d’information, un guichet unique grâce auquel vous pourrez planifier l’ensemble de votre aventure.

Lieu historique national du Centre-d'Inscription-de-l'Entrée-Est-du-Parc-du-Mont-Riding

Avec sa passerelle et ses tours de garde distinctives qui surgissent au détour du chemin, se dresse une superbe représentation de la dernière entrée de parc national datant du début des années 1930. Ses poutres et ses murs de pierre, œuvres d’artisans de la région, illustrent parfaitement le style d'architecture rustique traditionnel du Canada. Aujourd'hui, elle constitue toujours l'entrée est du parc national du Mont-Riding et l’un de ses centres d’inscription.

Lieu historique national du Cercle-de-la-Garnison-de-Québec

Seul club militaire au Canada qui poursuit la tradition coloniale britannique de rassembler des officiers militaires dans un milieu social (1879)
Québec, Québec
Lieu historique national des Fortifications-de-Québec

Lieu historique national du Chalet-et-Maison-d’Invités-du-Lac Maligne

Le chalet et la maison d’invités témoignent du rôle important joué par les pourvoyeurs, les guides et la concurrence ferroviaire dans l’aménagement des parcs nationaux.
Parc national du Canada Jasper, Alberta

Lieu historique national du Champ-de-Bataille-de-Ridgeway

Le lieu historique national du Champ-de-Bataille-de-Ridgeway est situé sur une parcelle de forêt-parc de quatre hectares dans la petite communauté de Ridgeway, au sud-ouest de l’Ontario et à environ cinq kilomètres à l’ouest de la ville de Fort Erie. Le lieu comprend le champ de bataille de 1866, qui est maintenant occupé par des propriétés agricoles privées. Il n’existe sur place aucun vestige connu de la bataille. La reconnaissance officielle vise les limites approximatives du champ de bataille de 1866.

Lieu historique national du Champ-de-Bataille-du-Fort-George

Le lieu historique national du Champ-de-Bataille-du-Fort-George est situé près du lieu historique national du Fort-George, dans la ville de Niagara-on-the-Lake, en Ontario. Le paysage vallonné et dégagé, situé près de la rive du lac Ontario, au niveau de Two Mile Creek, est le site d’une des plus importantes et plus féroces batailles de la Guerre de 1812. Il n’existe aucun vestige visible de la bataille de 1813 entre les forces d’invasion américaines et les forces britanniques et la milice canadienne, mais un cairn et une plaque érigés par la Commission des lieux et monuments historiques du Canada (CLMHC) marque l'angle nord-est du site de la bataille. La reconnaissance officielle vise le polygone irrégulier qui englobe le champ de bataille.

Lieu historique national du Col-Athabasca


L’établissement de corridors de transport vers la côte du Pacifique était essentiel au commerce des fourrures. Grâce à Thomas l’Iroquois qui l’a aidé à franchir le col Athabasca, David Thompson a joué un rôle crucial en arpentant de nombreuses routes qui traversent les montagnes Rocheuses. La toute première route du Nord traversant le col Howse a rapidement été bloquée par la tribu des Pikani en 1810, ce qui a forcé Thompson à s’aventurer sur un parcours plus difficile par le col Athabasca à proximité de Jasper en Alberta. Pendant près d’un demi-siècle, ce tracé a fait partie de la principale route des commerçants de fourrures entre le Canada et la côte.

Lieu historique national du Col-Howse

 
Le col Howse relie le versant est des montagnes abruptes des Rocheuses à la vallée du Columbia. Il a été utilisé par des générations d’Autochtones. Aujourd’hui, moins de voyageurs le traversent. Les Premières Nations empruntaient cette voie de passage à travers les montagnes pour accéder aux hardes de bisons. Les commerçants européens l’ont également suivi pendant une courte période pour atteindre l’intérieur des terres de la Colombie-Britannique, depuis leurs postes de traite situés dans les contreforts de l’Alberta. Lorsque le col a été bloqué par des tribus à l’est, les commerçants, dirigés par l’explorateur et commerçant de fourrures David Thompson, ont trouvé un itinéraire plus au nord.

Lieu historique national du Col-Kicking Horse

 
Traversez le col Kicking Horse, le point le plus élevé de la route Transcanadienne, et admirez de haut le corridor montagneux du parc national Yoho. Au XIXe siècle, ce col légendaire a ouvert les frontières de la Colombie-Britannique au reste du Canada par chemin de fer. Rendez-vous au belvédère des Tunnels en Spirale pour voir un phénomène de l’ingénierie canadienne en action ! Sur les pentes escarpées des Rocheuses, observez les trains qui s’engouffrent dans l’un des tunnels, puis ressortent d’un autre tunnel à une altitude différente.

Lieu historique national du Col-Rogers

Le lieu historique national du Col-Rogers, le cœur culturel du parc national des Glaciers.

Le temps d'une randonnée, suivez le parcours de la voie abandonnée du Chemin de fer Canadien Pacifique qui, en 1885, franchit la chaîne de Selkirk et relia une nation d'un océan à l'autre. Explorez les vestiges de pierre d'un hôtel de montagne auquel n'accédaient autrefois que des véhicules tirés par des chevaux. Pique-niquez parmi les anciens thuyas géants. Chaussez vos skis de randonnée et empruntez des sentiers couverts d'un épais manteau de poudreuse. Repérez des ours noirs et des chèvres de montagne. Explorez le passé du Canada dans toute son ampleur en visitant le lieu historique national du Col-Rogers, le cœur culturel du parc national des Glaciers.

Lieu historique national du Col-Yellowhead


De nos jours, le col Yellowhead est une vallée dont le corridor est partagé par une route et une voie ferrée à proximité de rivières cristallines. Entouré de forêts denses et dominé par des sommets escarpés, il relie le lotissement urbain de Jasper à la frontière provinciale de la Colombie-Britannique. Autrefois, la faible élévation de l’endroit facilitait les déplacements des Autochtones, des trappeurs et des explorateurs, de même que le passage de voies ferrées. Le nom Yellowhead vient du surnom « tête jaune » donné à Pierre Bostonais, un iroquois-métis à la chevelure pâle qui travaillait dans la région au début des années 1800.

Lieu historique national du Commerce-de-la-Fourrure-à-Lachine

Retracez l’épopée trépidante du commerce des fourrures au cœur du Vieux-Lachine. Vous n’avez qu’à pousser les portes du vieil entrepôt de pierre, construit en 1803, pour revivre une page d’histoire des voyageurs, des bourgeois et des Amérindiens. Imaginez les ballots de fourrures entassés, les caisses de marchandises empilées, les barriques de vivres alignées et, dans l’air, l’odeur insistante de peaux de castors – les fourrures les plus convoitées.

Lieu historique national du Complexe-Historique-de-Dawson

Importante collection de bâtiments datant de l'époque de la ruée vers l'or du Klondike
Dawson, Territoire du Yukon
Les lieux historiques nationaux du Klondike

Lieu historique national du Cottage-Hawthorne


Levez le voile sur le passé maritime du Canada et sur la vie de l’un des plus importants explorateurs de l’Arctique, au sein d’une communauté de pêcheurs située sur la côte rocheuse de Terre-Neuve. Retracez les exploits remarquables du capitaine Bob Bartlett, qui a mené plus de 20 expéditions dans l’Arctique au début et au milieu du XXe siècle, au cottage Hawthorne où il a habité avec sa famille. Observez de rares artéfacts de ses expéditions et des meubles d’époque en visitant le cottage et les jardins patrimoniaux.

Lieu historique national du Débarquement-de-Wolfe

Débarquement réussi qui a entraîné la prise de Louisbourg, 1758
Kennington Cove, Nouvelle-Écosse
Lieu historique national de la Forteresse-de-Louisbourg

Lieu historique national du Fort-Anne

Visitez le fort Anne et découvrez l’une des parcelles de terre les plus âprement disputées de tout le continent, qui est devenue le premier lieu historique national administré au Canada en 1917. La parcelle sur laquelle se trouve le fort Anne fait aujourd’hui partie du territoire traditionnel des Mi’kmaq. Au cours des derniers siècles, ce terrain tant convoité, situé sur les berges de la rivière Annapolis en Nouvelle-Écosse, a fait l’objet d’affrontements successifs entre Écossais, Français, Anglais, et ces conflits impliquaient souvent aussi les Mi’kmaq. Le fort Anne a été le théâtre de treize attaques, de sept changements de mains et de la ratification du Traité de Boston.

En 2017, vous pouvez marcher sur les murs de terre, explorer le musée du quartier des officiers qui date de 1797 et vous imprégner de milliers d'années d’histoire canadienne. En savoir plus

Lieu historique national du Fort-Battleford

En compagnie de votre famille et de vos amis, découvrez le rôle essentiel, mais peu connu, du fort Battleford durant le conflit armé de 1885. Découvrez aussi l’histoire de la Police à cheval du Nord-Ouest, des Premières Nations, des colons et des Métis en ces temps difficiles. Renseignez-vous sur l’arrivée de la milice canadienne et comprenez d’où venaient la confusion et la peur, si courantes au printemps de 1885. Explorez cinq bâtiments originaux de la Police à cheval du Nord-Ouest et découvrez le rôle qu’elle a joué au cours des premières années de l’établissement dans la région.

Lieu historique national du Fort-Beauséjour – Fort-Cumberland

Le lieu historique du Fort-Beauséjour – Fort-Cumberland est situé à la frontière du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse. Explorez ce lieu qui se trouve à la croisée de l’histoire naturelle et de l’histoire culturelle du Canada, où l’avenir de l’Acadie et de l’Amérique du Nord ont jadis été mis en péril. Le fort reflète les conflits qui sont survenus au XVIIIe siècle entre la France et la Grande-Bretagne, et la lutte qui s’est ensuivie entre deux grands empires – l’Amérique et la Grande-Bretagne – pour obtenir le contrôle de l’Amérique du Nord.

Lieu historique national du Fort-Chambly

À une trentaine de kilomètres au sud-est de Montréal, au pied des rapides du Richelieu, s’élève fièrement le fort Chambly.

En arrivant au lieu historique national du Fort-Chambly, prenez la mesure de l'ampleur de ce site pittoresque à la fois magnifique et stratégique. Du premier fort de bois construit par les soldats du régiment Carignan-Salières en 1665 jusqu’au départ des troupes anglaises au milieu du XIXe siècle, le site s’anime au rythme de la vie des militaires.

Entrez dans la fortification qui a retrouvé les principales composantes de son architecture d’origine et découvrez les différents aspects de la vie des soldats français à l’époque de la Nouvelle-France.

Lieu historique national du Fort-Edward

Découvrez un chapitre majeur de l’histoire coloniale du Canada au sommet d’une colline isolée surplombant le Bassin des Mines historique de Nouvelle-Écosse. Construit en 1750, le fort Edward constituait une importante place forte britannique durant des décennies de discordes avec les colons acadiens et le peuple mi’kmaq. Explorez le plus ancien fortin militaire d’Amérique du Nord et foulez le sol de ce lieu historique qui offre des points de vue imprenables sur une rivière. En laissant aller votre imagination, vous verrez ce lieu paisible et discret prendre vie. En savoir plus 

Lieu historique national du Fort-Espérance

Fort Espérance était le plus ancien dépôt de pemmican de la Compagnie du Nord-Ouest. Parcourez les pittoresques rives de la rivière Qu’Appelle pour atteindre les monuments de pierre qui marquent l’endroit où le fort se dressait jadis. Imaginez la scène animée des hommes de la compagnie et des commerçants autochtones qui préparaient le pemmican et les peaux de bison, avant de partir pour leur périple de deux jours de marche. Ces hommes prenaient la direction du confluent de la rivière Assiniboine, la porte d’entrée de la région prisée d’Athabasca.

Lieu historique national du Fort-Gaspareaux

Le lieu historique national du Fort-Gaspareaux est un site archéologique situé à l’extérieur du Port Elgin (Nouveau-Brunswick) à 4,8 km du village de Baie Verte, sur une petite pointe de terrain qui s’avance dans la Baie Verte, dans le détroit de Northumberland qui sépare le continent de l’Ïle-du-Prince-Édouard.

Le lieu, qui comprend 1,23 hectares de terrain côtier plat sur la côte sud de l’estuaire de la rivière Gaspareaux, est protégé par une digue importante. Son paysage est composé de traces archéologiques du Fort Gaspareaux français et de 9 tombes de soldats provinciaux tués en 1756 alors qu’ils étaient en garnison au fort. La désignation concerne le paysage et les traces de la bataille anglo-française qu’il contient.

Lieu historique national du Fort-George

Des soldats en habits rouges déchargent leurs fusils, laissant un nuage de fumée noire. Les fifres et les tambours se font entendre des fortins à la poudrière d’époque en passant par les canons de guet. Après l’élégante ville victorienne de Niagara-on-the-Lake, visitez le fort George, un poste militaire qui a défendu le Haut-Canada face aux attaques des États-Unis durant la guerre de 1812. Goûtez à la cuisine sur le feu comme au XIXe siècle et essayez vous-même le tir au mousquet.

Lieu historique national du Fort-Henry

Fort britannique destiné à défendre le canal Rideau; achevé en 1836.
Lieu historique national non administré par Parcs Canada - les droits d'entrée s'appliquent toujours en 2017.
Kingston, Ontario
Lieu historique national des Fortifications-de-Kingston

Lieu historique national du Fort-Langley

Les imposantes palissades du fort Langley percent la brume qui enveloppe le fleuve Fraser. Pénétrez dans l’enceinte du fort Langley et remontez dans le temps. Des constructions en bois à peine équarri recréent la période difficile des années 1800. Voyez l'endroit où les commerçants de fourrures de la Compagnie de la Baie d'Hudson se sont mêlés aux prospecteurs d'or de la Californie. Écoutez attentivement les guides-interprètes des Premières Nations, qui perpétuent des récits centenaires. Un voyage dans le passé qui vous fera ressentir la détonation des tirs de fusil, laver de la poussière d'or à la batée et jouer le rôle d'un commerçant en revêtant des habits d'époque.

Lieu historique national du Fort-Lawrence

Fort anglais, 1750-1755
Fort Lawrence, Nouvelle-Écosse
Lieux historiques nationaux de Beaubassin et du Fort-Lawrence

Lieu historique national du Fort-Lennox

Faites la traversée vers l’Île aux Noix et franchissez l’impressionnant portail du Fort-Lennox. Venez alors vous amuser à résoudre nos défis et énigmes, tout en explorant les nombreux bâtiments datant du 19e siècle. Il est aussi possible de pique-niquer sur l’Île ou de profiter de la cantine des Amis du Fort-Lennox.

Lieu historique national du Fort-Livingstone

Explorez le lieu qui fut jadis la première capitale des Territoires du Nord-Ouest et le premier quartier général de la Police à cheval du Nord-Ouest (P.C.N.-O.). Marchez prudemment sur le sol rocailleux en évitant les couleuvres rayées à flancs rouges qui peuplent cette terre aride. Imaginez le sentiment de désolation que devaient éprouver les premières troupes de ce nouveau corps de police en s’aventurant dans ces lieux sous les ordres du commandant French, venu imposer la loi canadienne dans les Prairies.

Lieu historique national du Fort-Malden

Visitez le lieu historique national du Fort-Malden, situé à Amherstburg en Ontario et découvrez de façon originale les débuts de l’histoire militaire du Canada. Ici se sont rencontrés le major-général Sir Isaac Brock et le chef shawnee Tecumseh avant l’assaut au fort Détroit. Le lieu est aussi devenu une place forte britannique pendant la guerre de 1812 et la rébellion de 1837, en plus d’être le théâtre de la plus longue occupation américaine en sol canadien.

Lieu historique national du Fort-McNab

Édifié dans les années 1880, le fort McNab était autrefois le gardien le plus inflexible d’Halifax, grâce à ses puissants canons à chargement par la culasse. Il a servi de batterie de contre-bombardement majeure lors des deux guerres mondiales avant d’être désaffecté en 1959 et de devenir un lieu historique national en 1965. En savoir plus 

Lieu historique national du Fort-Mississauga

Le fort Mississauga est une grosse tour défensive carrée en brique, située au milieu des vestiges d'ouvrages de terre défensifs, au bord de la rivière Niagara. Du côté des terres, le fort est entouré des « verts » du terrain de golf aménagé dans l'agglomération de Niagara-on-the-Lake.

Lieu historique national du Fort-Pelly

Explorez l’emplacement de cet ancien fort de la Compagnie de la Baie d’Hudson où la vie était autrefois trépidante. Entre les hommes qui travaillaient dans les champs pour se nourrir, les allées et venues des trappeurs des Premières Nations d’un côté et des Métis qui fournissaient le pemmican de l’autre, le fort fourmillait d’activité. Découvrez les dernières traces d’un fort autrefois imposant. Repérez les vestiges des souches de cheminée et visitez les dernières caves.

Lieu historique national du Fort-Sainte-Marie-de-Grâce

Le lieu historique national du Fort-Sainte-Marie-de-Grâce est situé dans une position stratégique à LaHave, en Nouvelle-Écosse, sur une pointe de terre où la rivière LaHave devient plus étroite. Le terrain sur lequel le fort d’origine a été construit est maintenant disparu en raison de l’érosion. Un cairn de la Commission des lieux et monuments historiques du Canada, qui marque le lieu, est situé à proximité de l’emplacement du fort d’origine. La désignation officielle s’applique à la petite parcelle de terrain qui équivaut approximativement au tracé au sol du cairn. Pour plus d'information, visitez Lieux patrimoniaux du Canada.

Lieu historique national du Fort-St. James


Remontez jusqu’en 1896, alors que la Première Nation des Porteurs et les commerçants européens troquaient fourrures et saumons au fort St. James et que ces ressources naturelles abondantes étaient signe de richesse. Visitez le plus important groupe de bâtiments en bois du Canada, restaurés conformément au style de l’époque de la traite des fourrures. Passez la nuit dans la résidence historique des Murray, chauffée au poêle à bois et où vous attendent des souvenirs rappelant la famille qui y a habité il y a plus d’un siècle.

Lieu historique national du Fort-St. Joseph

Explorez les ruines du lieu historique national du Fort-St. Joseph pour revivre l’histoire de la guerre de 1812. Cette guerre a été témoin d’une puissante alliance entre les Britanniques et les Premières Nations de la région des Grands Lacs de l’ouest. Partez en randonnée sur la rive du lac Huron, découvrez les esprits bienveillants d’antan lors de la Marche du fantôme et venez observer plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux! Vous aurez la chance de voir des artéfacts authentiques provenant de l’ancien fort.

Lieu historique national du Fort-Témiscamingue

Pendant près de deux siècles, le fort Témiscamingue est le théâtre de rivalités pour le contrôle des fourrures. Cet important poste de traite situé en bordure du lac Témiscamingue voit défiler nombre de trappeurs, venus vendre leurs fourrures aux marchands et aux négociants européens, qui les expédient ensuite vers l’Europe. Anglais et Français se disputent aussi les territoires de chasse des autochtones, qui occupent le territoire depuis 6000 ans.

Lieu historique national du Fort-Walsh

Découvrez quelle était la vie d’un fort dans les années 1870, à l’époque où les contrebandiers de whisky frelaté faisaient la loi. Imaginez les hommes de la Police à cheval du Nord-Ouest [ancien nom de la Gendarmerie royale du Canada] parader fièrement dans leurs tuniques rouges, découvrez les légendes transmises par les Métis de génération en génération et admirez l’artisanat et le savoir-faire traditionnels. Découvrez le rôle qu'a joué le Canada après la bataille de Little Big Horn.

Lieu historique national du Fort-Wellington

Le fort Wellington a été construit durant la guerre de 1812 pour défendre la voie navigable du Saint-Laurent contre une éventuelle attaque des États-Unis. Il a également contribué à déjouer une autre invasion américaine pendant les rébellions survenues en 1837-1838 dans le Haut-Canada et le Bas-Canada. Explorez l’épave d’une canonnière datant de 1812 et assistez à un tir de canon ! Enfilez un costume de soldat et participez à un exercice militaire et à des jeux d’époque. Pour agrémenter la visite, dégustez des friandises d’antan cuites sur un feu à ciel ouvert.

Lieu historique national du Fort-de-l'Île-Grassy

Centre de pêche britannique au XVIIIe siècle
Canso, Nouvelle-Écosse
Lieu historique national des Îles-Canso

Lieu historique national du Lac-La Grenouille

En Alberta, tout près de la frontière de la Saskatchewan, le théâtre de cet événement tragique est chargé des souvenirs de vies vécues et perdues : des vestiges archéologiques, un cimetière et des dépressions marquant l’ancien emplacement de l’église, du moulin, de la laiterie, des écuries… Les sillons creusés par les charrettes sont encore visibles. Frog Lake deviendra synonyme de cri de ralliement pour la milice canadienne dépêchée dans l’Ouest afin d’apaiser les hostilités montantes. Frustrés par le gouvernement canadien, surtout par sa politique de rations alimentaires, Kah-Paypamhchukwao, également appelé Wandering Spirit, et d’autres guerriers prennent le contrôle de la bande crie de Mishtahimaskwa (également appelée Big Bear) et se rendent à Frog Lake pour discuter avec l’agent des Indiens. La tension atteint son comble dans la petite colonie; neuf personnes perdent la vie, et les autres sont prises en otage. Ces décès poussent le gouvernement canadien à assurer l’ordre public avec plus de vigueur dans l’Ouest.

Lieu historique national du Manoir-Papineau

À Montebello, à mi-chemin entre Gatineau et Montréal, une page d’histoire du 19e siècle s’ouvre devant nos yeux. Impossible de résister à la tentation de pénétrer dans le domaine seigneurial de Louis-Joseph Papineau.

Flanqué de quatre tours, le manoir règne sur ses terres ponctuées d’un jardin aménagé, de vastes pelouses et d’un boisé traversé par un ruisseau.

Les visiteurs seront comblés par cette incursion dans la vie du chef des patriotes. Au menu : visite guidée du manoir et des dépendances d’époque. Nostalgie assurée.

Lieu historique national du Massacre-de-Cypress Hills

Attaque, en 1873, d'Assiniboines par des chasseurs de loup, la Police montée du Nord-Ouest
Fort Walsh, Saskatchewan

Lieu historique national du Monument-Lefebvre

Le lieu historique national du Canada du Monument-Lefebvre est situé dans la vallée de Memramcook, au sud-est du Nouveau-Brunswick. L'édifice patrimonial du Monument-Lefebvre est le symbole de la renaissance de l'Acadie contemporaine. Il est un signe tangible qui permet à tous d'apprécier l'histoire, la culture et les réalisations du peuple acadien.

« L'Odyssée acadienne ». Cette exposition est en quelque sorte un centre d'interprétation culturel où les visiteurs peuvent se plonger dans un univers acadien. On y explore les jalons de la renaissance acadienne, notamment l'éducation, la religion, la politique, l'économie et des aspects culturels du passé comme du présent.

Lieu historique national du Musée-du-Parc-Banff


Voyez des animaux empaillés représentant la faune des montagnes Rocheuses. Qu’il s’agisse d’ours ou de mouflons d’Amérique, d’oiseaux ou d’abeilles, contemplez les spécimens d’époque du plus vieux musée d’histoire naturelle de l’Ouest canadien. Au cœur de la ville de Banff, le musée du parc Banff, aussi appelé « l’université des collines », abrite plus de 5000 spécimens botaniques et zoologiques. Explorez une collection de l’ère victorienne tout en admirant le majestueux musée de 1903, une œuvre en bois rond qui se révèle le plus vieux bâtiment fédéral des parcs nationaux du Canada.

Lieu historique national du NCSM Haida

Le Canada souligne avec fierté sa digne histoire navale à bord du légendaire NCSM Haida, un destroyer de classe Tribal qui a servi durant la Deuxième Guerre mondiale, pendant la guerre de Corée et lors de la guerre froide. Après s’être distingué au cours de batailles historiques, ce bateau, le plus célèbre de la marine royale canadienne, repose désormais fièrement à Hamilton. Explorez ce navire historique et prétendez faire partie de l’équipage de ce bateau qui s’est mérité le titre du « navire le plus belliqueux du Canada ».

Lieu historique national du Parc-Montmorency

Emplacement de l'évêché, parlement du Canada-Uni de 1851 à 1855
Québec, Québec
Lieu historique national des Fortifications-de-Québec

Lieu historique national du Parc-Stanley

Immense et remarquable parc urbain (vers 1890)
Vancouver, Colombie-Britannique

Lieu historique national du Phare-de-Cap-Spear


Au sommet d’un promontoire escarpé, le phare du cap Spear d’un blanc immaculé s’élance dans le ciel où tournoient des oiseaux de mer. Il surplombe une vaste étendue d’océan bleu indigo où défilent des icebergs scintillants, où émergent des baleines à bosse et où des groupes de marsouins font jaillir des jets d’eau dans l’air de l’Atlantique. Sur la pointe de terre située la plus à l’est de l’Amérique du Nord, le phare historique du cap Spear, le plus ancien phare de Terre-Neuve-et-Labrador, vous offre un aperçu de la vie d’un gardien de phare et de sa famille au XIXe siècle.

Lieu historique national du Phare-de-Fisgard

Premier phare élevé en permanence sur la côte Ouest canadienne (1859-1860)
Colwood, Colombie-Britannique
Lieux historiques nationaux Fort Rodd Hill et du Phare-de-Fisgard

Lieu historique national du Phare-de-Pointe-au-Père

La station d’aide à la navigation de Pointe-au-Père est l’une des plus importantes au Canada. Du haut du phare, le Saint-Laurent apparaît encore plus grandiose. Considéré comme l’un des plus difficiles à naviguer, le fleuve a vu les meilleurs pilotes se relayer sur les bateaux des compagnies qui effectuaient les voyages entre l’Amérique et l’Europe. C’est au large de Pointe-au-Père que l’Empress of Ireland a fait naufrage.

Lieu historique national du Phare-de-l'Île-Bois Blanc

Venez visiter ce lieu qui a été témoin de l’invasion des « patriotes » canadiens et de leurs sympathisants américains en 1838. Le phare de l’île Bois-Blanc, situé près d’Amherstburg en Ontario, se tient debout depuis plus de 100 ans. Ce grand phare de calcaire sert de porte d’entrée à l’embouchure de la rivière Detroit et marque l’accès au secteur supérieur des Grands Lacs. Même s’il n’est pas ouvert au public, il nous rappelle quand même son importance aux yeux de ceux qui s’en remettaient à son faisceau.

Lieu historique national du Phare-de-la-Pointe-Mississauga

Situé sur la berge de la rivière Niagara à Niagara-on the-Lake, en Ontario, le lieu historique national du Canada du Phare-de-la-Pointe-Mississauga marque l’emplacement du premier phare des Grands Lacs en 1804. On pense qu’il existe des vestiges archéologiques du phare au-dessous de ce qui est maintenant le bastion de mortiers est du lieu historique national du Fort-Mississauga, mais il ne subsiste aucun élément hors sol qui en témoigne. La reconnaissance officielle a trait à l’importance symbolique du phare disparu, représentée par la plaque commémorative apposée à l’entrée ouest du lieu historique national du Fort-Mississauga avec un périmètre extérieur de 5 mètres autour la plaque.

Lieu historique national du Port au Choix

Sur la côte ouest de la péninsule Great Northern à Terre-Neuve, vous vous trouverez à la croisée des chemins de 6000 ans d’histoire humaine. Bien avant l’arrivée des Européens, les ressources de l’océan avaient attiré ici les Autochtones de l’Archaïque maritime, les groupes de Paléo-esquimaux du Dorset et de Groswater ainsi que les « Indiens récents ». Le peuple Dorset chassait les phoques qui franchissaient les banquises, tant pour leur viande que pour leur peau, afin de confectionner des abris et des vêtements.

Découvrez l’un des lieux archéologiques les plus fascinants d’Amérique du Nord, au cœur d’un littoral accidenté qui se démarque par ses landes calcaires, ses forêts et ses baies uniques. Visitez les anciens sites de sépultures et de colonies et découvrez des artéfacts de l’époque, depuis les lances en ardoise aux harpons.

Lieu historique national du Portage-de-la-Baie-de-Quinte

Le lieu historique national du Portage-de-la-Baie-de-Quinte est situé sur l’isthme à l’ouest de la baie de Quinte sur le lac Ontario. C’est à cet endroit, à l’intersection des routes de Trenton et de Carrying Place, que sir John Johnson et les chefs des Mississaugas ont négocié un traité en 1787. Le lieu comprend un petit terrain appartenant à l’agence Parcs Canada sur lequel se trouvent un cairn et une plaque commémorative de la Commission des lieux et monuments historiques. La désignation officielle s’applique à la propriété de Parcs Canada.

Lieu historique national du Premier-Puits-de-Pétrole-de-l'Ouest-Canadien

Le premier puits de pétrole de l’Ouest canadien a été foré en 1902. Il n’a été en activité que durant une courte période, mais il a déclenché une frénésie pour l’exploration pétrolière en Alberta. Transformez-vous en prospecteur et explorez les environs, à l’affût de traces qui témoignent de la présence de la ville dans les forêts du parc national des Lacs-Waterton. Voyez comment les entrepreneurs découvraient du pétrole et en effectuaient le forage, et comprenez la raison qui les poussait à ultimement abandonner leurs rêves.

Lieu historique national du Presbytère-St. Andrew’s

L’architecture du presbytère, typique de la Rivière-Rouge, témoigne du rôle qu’ont joué la Church Missionary Society et l'Église anglicane dans la vie des colons de la Rivière-Rouge au XIXe siècle. Observez la flèche de l'église St. Andrew’s, de style néogothique, de l’autre côté de la route. Imaginez la vie quotidienne du révérend et des paroissiens de la colonie de la Rivière-Rouge dans les années 1800.

Lieu historique national du Ranch-Bar U

À bord d’une charrette tirée par de grands percherons noirs, découvrez la vie de cow-boy de ranch à la fin des années 1800, au lieu historique national du Ranch-Bar U. Mettez vos compétences de cow-boy à l’épreuve. Initiez-vous aux anciennes méthodes d’élevage dans les ranchs. Après avoir visité d’authentiques édifices rustiques, asseyez-vous autour d’un feu de camp pour écouter de vieilles histoires. Entouré des montagnes Rocheuses, vivez une véritable expérience albertaine !

Lieu historique national du Salon-de-Thé-des-Chutes-Twin

 
C’est à l’époque où le sifflement des trains se fit entendre pour la première fois dans les montagnes Rocheuses au début des années 1900 que le Chemin de fer Canadien Pacifique se mit à construire de grands hôtels, des pavillons rustiques et des chalets en arrière-pays, au cœur de paysages naturels comptant parmi les plus spectaculaires au Canada. De nos jours, le salon de thé des Chutes-Twin accueille ses clients inscrits pour la nuit pendant la haute saison. Arrêtez-vous dans ce bâtiment historique en rondins pendant votre randonnée et admirez son architecture rustique et les vues à couper le souffle que le site offre sur les deux cascades des chutes Twin.

Lieu historique national kitjigattalik - les Carrières-de-Chert-de-Ramah

Un lieu avec des carrières qui ont été activement exploitées il y a entre 5000 et 600 ans pour l’extraction du chert de Ramah, un type de pierre utilisé par plusieurs cultures anciennes du nord-est du Canada pour fabriquer des outils et d’autres objets.
Parc national Monts-Torngat, Terre-Neuve et Labrador

Lieux historiques nationaux Fort Rodd Hill et du Phare-de-Fisgard

Partez à la découverte des bunkers secrets, des postes de commandement militaire et des bâtiments du XIXe siècle du fort Rodd Hill, un fort d’artillerie côtière de la côte ouest canadienne, en service entre 1895 et 1956. Écoutez les histoires émouvantes des soldats et de leurs familles. À la tombée de la nuit, campez dans une tente oTENTik. Au phare de Fisgard, le plus vieux phare de la côte ouest canadienne, agrippez-vous à la barre tel un capitaine au long cours. Promenez-vous ensuite dans les grands prés bordés de chênes de Garry.

Lieux historiques nationaux de Beaubassin et du Fort-Lawrence

Le lieu historique national du Canada de Beaubassin est situé en Nouvelle-Écosse, sur la crête sud-ouest du mont Fort-Lawrence, appelé autrefois mont Beaubassin. Le lieu, principalement composé de prairies de fauche, de pâturages et de marais, est séparé en deux par la voie principale du chemins de fer nationaux du Canada, et comprend aussi le lieu historique national du Canada du Fort Lawrence. La reconnaissance officielle renvoie à la propriété de 43,36 hectares appartenant à l’Agence Parcs Canada.

Lieux historiques nationaux de Boishébert et de la Construction-Navale-à-l'Île-Beaubears

Apprenez-en davantage sur les récits de la culture mi’kmaw, ces voyageurs aventuriers, sur le courage des Acadiens et sur une ambitieuse construction navale. Visitez un site archéologique fascinant et discutez avec des personnages historiques dynamiques, au cœur du pittoresque paysage de l’île. Parcourez une voie navigable patrimoniale en canot et tissez des liens avec un passé authentique. Vous voici au lieu historique national de Boishébert qui allie l’aventure active à l’expérience multiculturelle profonde et au musée vivant, au sein d’une forêt de pins matures, le long de la sinueuse rivière Miramichi.

Parc marin du Saguenay–Saint-Laurent


Une visite chez les baleines : Que vous ayez le goût de l’aventure ou de contempler tranquillement les paysages, vous serez comblé. Explorez l’un des meilleurs endroits au monde pour voir les baleines.

Parc marin national Fathom Five

Au milieu des eaux cristallines du lac Huron, des rochers de dolomite vieux de 420 millions d’années s’élèvent pour former le parc marin national Fathom Five. Venez admirez les trésors cachés dans cet écosystème d’eau douce : d’anciennes formations rocheuses, des forêts verdoyantes poussant à flanc de falaise, plusieurs espèces d’orchidées dont la rareté n’a d’égale que la beauté... Découvrez les vingt-deux épaves lors de fascinantes aventures sous-marines. Planifiez une visite d’une journée ou un séjour prolongé en plantant votre tente sous le ciel étoilé de l’île Flowerpot ! Fathom Five offre mystère et divertissement, écologie et culture... et une incroyable escapade dans la nature que vous ne serez pas près d’oublier.

Parc national Aulavik

Aulavik, qui signifie « endroit où les gens voyagent » en inuvialukton, protège plus de 12 000 kilomètres carrés de basses-terres de l'Arctique à l'extrémité nord de l'île Banks. Le parc englobe divers paysages allant de vallées fluviales fertiles à des déserts polaires en passant par des buttes et des bad-lands, un terrain ondulé et des côtes découpées.

Parc national Auyuittuq

Venez vivre une expérience arctique diversifiée et grandiose à Auyuittuq ! Vous y verrez des pics granitiques escarpés et des glaciers étincelants qui forment une ligne sinueuse à l’horizon. Vous serez aux abords des vallées de toundra et des fjords aux parois abruptes où serpentent des eaux qui regorgent de narvals et de phoques annelés. Partez en randonnée en longeant des eaux glaciales et fracassantes et en parcourant des prés parsemés de fleurs sauvages. Franchissez le col Akshayuk, un corridor naturel dans un paysage de rochers vertigineux – un refuge pour les alpinistes chevronnés et les adeptes du ski en arrière-pays. Sous la lumière du soleil de minuit, observez des oies des neiges, des renards arctiques et localisez des inuksuit, ces repères en forme d’êtres humains.

Parc national Banff


Les pics montagneux des Rocheuses, les lacs glaciaires turquoise, une ville et un village de montagne dignes d'une carte postale, une abondante faune sauvage et des paysages à couper le souffle font du premier parc national du Canada, le parc national Banff, le fleuron de tous les parcs du pays. Plus de trois millions de visiteurs s'y rendent chaque année. Certains choisissent la randonnée ou le cyclisme, d’autres le ski ou le camping. Ce ne sont pas les activités qui manquent dans cet endroit qui est reconnu comme l'un des plus beaux décors de montagne au monde. Banff fait d'ailleurs partie des parcs des montagnes Rocheuses canadiennes collectivement inscrits au patrimoine mondial de l'UNESCO.

Parc national Elk Island

Étendez votre couverture, allongez-vous et contemplez le ciel étoilé, loin des lumières de la ville. Visitez les coulisses d’une installation de rassemblement des bisons et découvrez comment ce magnifique animal, au bord de l’extinction, a pu être sauvé. Le parc national Elk Island n’est pas seulement un important refuge pour les bisons, les wapitis et plus de 250 espèces d’oiseaux. C’est également un havre de paix pour les pique-niqueurs d’un jour comme pour les campeurs.

Parc national Forillon

Le parc national Forillon propose une foule d’expériences entre mer, falaises et forêt. Préférerez-vous marcher tranquillement sur une plage de galets? Pénétrer dans l’histoire en poussant la porte de la jolie maison jaune qui surplombe la mer? Plonger en apnée pour découvrir une faune et une flore colorée et observer les phoques communs? En tendant l’oreille, vous entendrez le chant des oiseaux marins…

Parc national Fundy

Grandes marées, forêts préservées et camping tout confort vous attendent au parc national Fundy. Planifiez une excursion en kayak lorsque la marée haute avoisine les 12 m, marchez à marée basse sur l’extraordinaire fond marin ou explorez l’arrière-pays. Empruntez des sentiers menant à des cascades perdues en plein cœur des forêts acadiennes. Ajoutez-y un séjour en yourte et un spectacle musical en plein air. Vous comprendrez pourquoi la baie de Fundy est un joyau maritime dans un écrin de nature.

Parc national Ivvavik

Ivvavik, qui signifie « lieu pour mettre au monde, aire de croissance » en inuvialuktun, la langue des Inuvialuit, est le premier parc national du Canada créé à la suite d'une entente visant une revendication territoriale des Autochtones. Le parc protège une grande partie du terrain de mise bas de la harde de caribous de la Porcupine et représente les régions naturelles du nord du Yukon et du delta du Mackenzie.

Parc national Jasper



Occupant une superficie de plus de 11 000 kilomètres carrés, le parc national Jasper est le plus grand des Rocheuses canadiennes et fait partie du site du patrimoine mondial des Rocheuses canadiennes de l’UNESCO.

Rapprochez-vous de ce joyau de notre patrimoine en explorant un ou l’ensemble de nos cinq incontournables, en vous détendant dans nos célèbres chaises rouges ou en participant à des activités et à des programmes dirigés par Parcs Canada.

L’année 2017 marque le 150e anniversaire du Canada, et nous comptons célébrer à fond!L’entrée dans le parc sera gratuite pendant toute l’année, et nous vous invitons, vous et votre famille, à nous rendre visite le plus souvent possible. (Suggestion : le parc est spectaculaire en hiver aussi!)

Parc national Kootenay


Le parc national Kootenay est un lieu de contrastes exceptionnels, où des rivières de montagne aux eaux glacées côtoient des sources thermales bouillonnantes. Il a été établi en 1920, dans le cadre d’une entente pour la construction d’une route à travers les Rocheuses. Parcourez cette route panoramique et découvrez ce qu’elle révèle à chaque virage. Explorez les chutes spectaculaires et les canyons étroits situés à proximité de la route, ou planifiez une grande randonnée dans les sentiers de l’arrière-pays.

Parc national Kouchibouguac

Sur la côte acadienne du Nouveau-Brunswick, découvrez un parc national où de luxuriantes forêts mixtes conduisent à des marais salés colorés et à des plages chaudes de bord de mer. Au large des côtes, des dunes dorées accueillent une mer calme. La nuit, cette réserve de ciel étoilé se transforme en chef-d’œuvre céleste et l’hiver, le parc se révèle un fabuleux terrain de jeu enneigé. Chacune de ces merveilles naturelles s’intègre aux fascinantes cultures acadiennes et mi’kmaq. Bienvenue au parc national Kouchibouguac, une destination à couper le souffle en toute saison.

Parc national Pukaskwa

Les vagues déferlent sur les rives reculées de l’immense lac Supérieur et se brisent contre les affleurements de granit. Des forêts de pins et d’épinettes balayées par les vents s’étendent à perte de vue au sommet d’imposantes falaises et le long des plages de sable. Des ours noirs se délectent de bleuets, le chant du huard retentit au crépuscule, les orignaux, perchés sur leurs longues pattes, se déplacent dans les zones humides. Rendez-vous au parc national Pukaskwa dont le caractère sauvage se mêle à la riche histoire des Premières Nations Anishinaabes.

Parc national Qausuittuq

Imaginez un groupe d’îles dans une mer figée par la glace, un milieu qui sert d’habitat au caribou de Peary, espèce en voie de disparition, une terre de chasse et de pêche traditionnelle qui a supporté les Inuit de Resolute Bay depuis leurs réinstallation dans les années 1950 : le parc national Qausuittuq est tous cela et plus.

Parc national Quttinirpaaq

Au parc national Quttinirpaaq, vous êtes au sommet du monde ! De noirs sommets en dents de scie se découpent sur de scintillantes calottes glaciaires et d’immenses glaciers alimentent des rivières sauvages. Venez observer le lièvre arctique blanc qui broute dans un paysage parsemé de saxifrages à feuilles opposées. Dans ce territoire naturel et accidenté, découvrez des campements de peuples anciens et des abris d’explorateurs. Soyez attentif aux groupes de bœufs musqués qui sillonnent la toundra et aux caribous, curieux, qui s’approchent sous le soleil de minuit. Venez vivre une expérience à la fois enivrante et extrême !

Parc national Sirmilik

Venez explorer le vaste paysage de glaciers, de vallées et de flèches de cheminées de fée sculptées dans la roche rouge à Simirlik ! Des oiseaux de mer y ont fait leur nid à même les falaises côtières vertigineuses qui se dressent au-dessus des eaux. Plongez la pagaie entre les phoques et les icebergs qui émergent çà et là, tout en prêtant l’oreille au souffle des narvals et des bélugas. Skiez sur des glaciers. Faites de la randonnée en plein territoire de chasse du harfang des neiges. Partez en motoneige jusqu’à la lisière des radeaux de glace, à l’affût des ours polaires, des phoques annelés et des morses. Arrêtez-vous à l’un des sites culturels inuits, thuléens ou européens. Sous le soleil de minuit, une visite à Sirmilik est l’aventure arctique à son meilleur !

Parc national Terra-Nova

Évadez-vous et venez découvrir et contempler les merveilles et les paysages saisissants du parc national le plus à l'est du Canada, Terra-Nova. Dans cet endroit magique, la terre et la mer étalent leurs attraits sous vos yeux. Percez les secrets de la forêt boréale insulaire en parcourant des sentiers riches de trésors naturels et culturels. Terminez la journée en beauté par une agréable soirée de théâtre sous les étoiles. Tout est en place que vous puissiez créer votre propre aventure!

Parc national Tuktut Nogait

Le paysage et la faune de ce parc national de 18 890 km2 ne s’offrent qu’aux rares privilégiés prêts à parcourir 170 km au nord du cercle arctique. Venez découvrir des collines ondulées, trois importantes rivières, des canyons escarpés, des chutes, le rare caribou de Bluenose West et les plus redoutables prédateurs du continent. Pour visiter ce territoire, l’un des derniers endroits de l’Amérique du Nord à avoir été exploré par les Européens, optez pour les grandes randonnées pédestres depuis le camp de base, car elles proposent les services d’un hôte culturel inuvialuit.

Parc national Ukkusiksalik

Planifiez une visite à Ukkusiksalik, où les collines ocre et ondulées et la toundra luxuriante vous séduiront. Admirez la faune sauvage, dont les ours polaires, les grizzlis, les loups arctiques et les caribous. Découvrez des vestiges archéologiques des peuples qui, pendant des millénaires, ont traversé ces contrées sauvages et éloignées. Pagayez en kayak ou partez en bateau sur une mer intérieure, entre les bélugas et les phoques. Parcourez la mer glacée en motoneige. Faites de la randonnée parmi les fleurs sauvages et contemplez un inuksuk de pierre qui resplendit sous le soleil de minuit.

Parc national Vuntut

Une contrée arctique sauvage et encore vierge, l’histoire d’une Première Nation vieille de plusieurs millénaires, le théâtre d’une des migrations animales les plus impressionnantes de la planète. Voilà ce que vous réserve le parc national Vuntut.

Parc national Wapusk

En visitant le parc national Wapusk, vous serez émerveillé par cette vaste contrée sauvage située dans une région subarctique isolée. D'une superficie de 11 475 kilomètres carrés, le parc se trouve à la limite de la forêt boréale et de la toundra arctique. Il abrite la population d'ours polaires de l'ouest de la baie d'Hudson, qui compte 1000 bêtes, et protège une aire de mise bas de cette espèce parmi les plus vastes au monde. Amants de la nature, gardez l’œil ouvert pour repérer un renard arctique, un lièvre arctique, un loup, un caribou, un carcajou ou encore l’une des plus de 200 espèces d'oiseaux qui vivent dans le parc. Visitez Wapusk grâce à des organisateurs de voyages commerciaux situés à Churchill.

Parc national Wood Buffalo

Faisant partie du réseau canadien de parcs nationaux et de lieux historiques nationaux, le parc national du Canada Wood Buffalo est le plus grand des parcs nationaux du pays et l'un des plus vastes du monde. Il fut créé en 1922 pour protéger les derniers troupeaux de bisons du nord du Canada. Aujourd'hui il protège un exemple exceptionnel et représentatif des plaines boréales nordiques du Canada.

Parc national Yoho

 
Le parc Yoho, dont le nom provient d'une expression crie qui marque l'émerveillement, se situe dans la partie ouest des Rocheuses canadiennes. Comme des voyageurs du monde entier, venez admirer ses parois rocheuses abruptes, ses cascades et ses sommets vertigineux. Avec des sentiers et des paysages spectaculaires, le parc vous propose un aperçu unique des merveilles de la nature canadienne, depuis les secrets d’une vie océanique des temps anciens jusqu’à la puissance de la glace et de l’eau.

Parc national de Prince Albert

Vous rêvez d’aventure? Rendez-vous à Waskesiu, village situé en bordure du lac et qui sert d’entrée principale pour le parc. Explorez des lacs forestiers ou faites une sortie en ski nautique. Vous préférez le calme de la nature? Quittez la civilisation et partez en randonnée. Qui sait, peut-être pourrez-vous repérer un bison sauvage? Le parc national de Prince Albert vous plaira à coup sûr avec sa nature à la fois sauvage et accessible.

Parc national de l'Île-du-Prince-Édouard

Écoutez les vagues s’échouer délicatement sur les plages de sable qui bordent les falaises de grès rouge et les dunes sculptées par le vent. Roulez sur un sentier du littoral, dégustez un pique-nique près d’un phare et observez les hérons depuis les baies côtières. Faites une randonnée en forêt, scrutez les étangs à la recherche d’un renard roux, d’oiseaux aquatiques ou de parulines, puis construisez un château de sable. À la tombée de la nuit, faites griller des guimauves au-dessus d’un feu de camp en vous laissant bercer par des récits et des chants. Le parc national de l’Île-du-Prince-Édouard : un véritable terrain de jeu géant pour les petits et les grands.

Parc national de la Mauricie

Au-delà des forêts de conifères et de feuillus, vous apercevez quelques touches d’azur : le parc compte plus de 150 lacs aux dimensions variées. Le jour, le cri envoûtant du plongeon huard vous fait peut-être frissonner. À quelques pas, les cascades vous attendent pour une baignade. Le soir venu, ce sont les hululements de la chouette rayée ou du grand duc qui vous accompagnent jusque dans vos rêves.

Parc national de la Pointe-Pelée

Oasis de forêt carolinienne luxuriante à l'extrême sud du Canada, le parc national de la Pointe-Pelée s'anime du chant des oiseaux migrateurs au printemps, bourdonne du crépitement des cigales en été, frémit des battements d'ailes des monarques à l'automne et retrouve sa quiétude en hiver.

Parc national de la Péninsule-Bruce

Des falaises spectaculaires qui s’élèvent à partir des eaux turquoise de la baie Georgienne; de grandes forêts où se promènent des ours noirs et où des espèces de reptiles rares se terrent dans les zones rocheuses et les terres humides; des cèdres anciens qui s’élancent à partir des falaises; des orchidées et des fougères en grande quantité qui prennent racine dans une multitude d’habitats. Bienvenue dans le cadre enchanteur du parc national de la Péninsule-Bruce!

Parc national des Glaciers

Le parc national des Glaciers est un paradis en toutes saisons. Admirez ses hautes montagnes et ses profondes vallées remplies d'anciennes forêts. Atteignez le sommet en suivant des chemins tracés par les légendaires guides de montagne suisses. Faites une randonnée parmi de majestueux cèdres recouverts de mousse ou en contournant les rochers recouverts de lichen des prés alpins. À la fin de la journée, blottissez vous dans un fauteuil devant un bon feu et apprenez l’histoire du col Rogers et du chemin de fer transcontinental du Canada.

Parc national des Lacs-Waterton

Bienvenue au parc national des Lacs-Waterton

En Alberta, rendez-vous là où les prairies viennent à la rencontre des montagnes Rocheuses, au parc national des Lacs-Waterton. Admirez des lacs cristallins, des cascades impétueuses, des cours d'eau chatoyants, des rochers pittoresques et de splendides paysages escarpés. Avec une faune et une flore d'une diversité exceptionnelle, sans compter un chaleureux village riverain, vous trouverez à Waterton d’innombrables merveilles naturelles sur une superficie relativement petite et facile d'accès.

Parc national des Mille-Îles

Rendez-vous dans les îles pittoresques de granit et de pins balayés par les vents qui composent le parc national des Mille-Îles. Explorez des baies isolées en kayak ou en bateau à moteur. Passez une journée au bord de la rivière ou campez au bord de l'eau dans une tente oTENTik au centre d'information principal du parc. Découvrez des espèces rares de tortues et d'oiseaux en vous promenant sur les sentiers de randonnées qui serpentent le parc. Vivez la magie de cette nature sauvage captivante et historique, située à quelques heures de Toronto et de Montréal.

Parc national des Monts-Torngat

Des sommets en dents de scie et des fjords découpés par les glaciers plongent dans des eaux indigo parsemées d’icebergs, alors que des ours polaires et des caribous se promènent au milieu de rochers comptant parmi les plus anciens de la Terre. Situés dans la région subarctique, les monts Torngat abritent les récits marquants, les esprits et les traditions ancestrales des Inuits. Suivez les descendants de ce peuple millénaire au cœur d’un paysage spectaculaire, où la nature et la culture se rencontrent.

Parc national des Prairies

Expérimentez la solitude, au beau milieu de la plaine, alors que le vent des prairies fait onduler les herbes sous le ciel bleu. Faites un tour de charrette, asseyez-vous autour d’un feu de camp ou passez une nuit à la belle étoile. Voyagez dans le passé en observant des ossements de dinosaures, faufilez-vous entre les cercles de tipis et remarquez la ferme agricole au loin.

Parc national des Îles-de-la-Baie-Georgienne

Découvrez des lieux où les pins blancs sont balayés par le vent et où les rives granitiques du Bouclier canadien se transforment en denses forêts de feuillus. Roulez sur des sentiers cyclables en pleine forêt. Passez la nuit dans des emplacements de camping isolés ou des chalets au bord de l’eau. Partez en randonnée sur des sentiers offrant des points de vue sur des eaux émeraude. Ici, l’aventure est partout. Bienvenue au parc national des Îles-de-la-Baie-Georgienne, le plus grand archipel d’eau douce au monde ! Le paysage de ces îles protégées, accessibles que par la voie des eaux, a été une source d’inspiration pour les artistes du Groupe des Sept. Nul doute qu’il saura aussi vous inspirer.

Parc national du Gros-Morne

Des fjords et des sommets montagneux dominent majestueusement un paysage contrasté, fait de plages, de tourbières, de forêts et de falaises accidentées. Né de la collision continentale et ciselé par les glaciers, le paysage ancien du parc du Gros-Morne figure sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Empruntez les chemins du littoral et flânez entre les éperons d’érosion. Naviguez jusqu’au pied des saisissantes parois escarpées de la gorge de l’étang Western Brook. Restez à l’affût des caribous et des orignaux. Partez en randonnée dans les hautes terres boréales, où le lièvre arctique et le lagopède alpin prolifèrent sur la toundra. Découvrez la culture haute en couleur des villages de bord de mer avoisinants.

Parc national du Mont-Revelstoke

Par une chaude journée d’été, promenez-vous dans la fraîcheur d’une forêt pluviale luxuriante. Rendez-vous au point de non-retour du tremplin de ski de renommée mondiale et imaginez la sensation qu’ont ressentie les champions qui s’y sont jadis lancés. Atteignez le sommet de la seule montagne du réseau des parcs nationaux dont vous pouvez commencer l’ascension à quelques pas de votre voiture. Ces formidables activités vous attendent au parc national du Mont-Revelstoke.

Parc national du Mont-Riding

La verge d’or jaunâtre ondule dans les vastes prairies et une douce brise souffle sur les trembles. Des ours noirs avancent à pas feutrés le long des sentiers typiques de la zone boréale et le brame du wapiti se répercute dans la forêt. Visitez la légendaire cabane de Grey Owl et admirez l’emblématique entrée est qui a traversé le temps. Dormez sous la tente, bercé par le chant des oiseaux nocturnes. Au réveil, parcourez quelques-uns des 400 km de sentiers offerts.

Parc national et lieu historique national Kejimkujik

Depuis des générations, des familles se rendent au parc national et lieu historique national Kejimkujik pour y faire du canoë, de la randonnée, du camping, et pour entrer en contact avec la nature et la culture mi’kmaq. Quand le soleil se couche, le ciel révèle un incroyable panorama de dizaines de milliers d’étoiles formant la seule Réserve de ciel étoilé en Nouvelle-Écosse. Des pétroglyphes (gravures dans la pierre), des aires de campements traditionnels, et un réseau d'eaux navigable en canoë témoignent de la présence des Mi’kmaq depuis des milliers d’années

Le parc national Kejimkujik Bord de mer est une zone protégée à part sur la côte Atlantique, qui réunit des plages d'un sable blanc immaculé, des eaux turquoises, des tourbières côtières, des fleurs sauvages en abondance, un riche réseau de lagunes, et les animaux qui y habitent.

Reservations de camping


Parc national et lieu historique national Kejimkujik

Depuis des générations, des familles se rendent au parc national et lieu historique national Kejimkujik pour y faire du canoë, de la randonnée, du camping, et pour entrer en contact avec la nature et la culture mi’kmaq. Quand le soleil se couche, le ciel révèle un incroyable panorama de dizaines de milliers d’étoiles formant la seule Réserve de ciel étoilé en Nouvelle-Écosse. Des pétroglyphes (gravures dans la pierre), des aires de campements traditionnels, et un réseau d'eaux navigable en canoë témoignent de la présence des Mi’kmaq depuis des milliers d’années

Le parc national Kejimkujik Bord de mer est une zone protégée à part sur la côte Atlantique, qui réunit des plages d'un sable blanc immaculé, des eaux turquoises, des tourbières côtières, des fleurs sauvages en abondance, un riche réseau de lagunes, et les animaux qui y habitent.

Reservations de camping


Parc national et réserve de parc national Kluane

Le parc Kluane, situé très haut dans les montagnes du sud-ouest du Yukon, est une terre de limites extrêmes. Le parc abrite le plus haut sommet du Canada, le mont Logan (5 959 m), le plus grand champ de glace du pays, ainsi que la population de grizzlis la plus diversifiée sur le plan génétique d’Amérique du Nord. Joignez-vous aux voyageurs qui viennent du monde entier pour franchir les cols alpins du parc et pratiquer la descente de rivière en radeau pneumatique, le long de glaciers vêlants. Profitez des randonnées exceptionnelles d’une journée et des panoramas visibles depuis la route. Le parc Kluane vous émerveillera de mille façons !

Parc urbain national de la Rouge

Formé d’une riche mosaïque de paysages naturels, culturels et agricoles le parc national de la Rouge renfermant de nombreuses caractéristiques remarquables, dont : une étonnante biodiversité, certaines des dernières exploitations agricoles du Grand Toronto; des parcelles de forêt carolinienne; le seul camping de Toronto; l’un des plus grands marais de la région; des plages vierges; des possibilités de randonnée exceptionnelles et une histoire humaine remontant à plus de 10 000 ans, dont des sites et des villages autochtones qui comptent parmi les plus anciens du Canada.

Réserve de parc national Akami-Uapishkᵁ – KakKasuak – Monts Mealy

Situés au Labrador, les sommets de roche nue arrondis sous l’action glaciaire des Monts Mealy s’élèvent à 1180 mètres au-dessus du lac Melville. Les paysages intacts de toundra alpine, de littoraux marins, de forêts boréales, d’îles et de rivières constituent l’habitat d’une multitude d’espèces boréales. Pendant des milliers d’années, d’anciennes cultures humaines ont également fait de cet endroit leur lieu d’appartenance. Pour les Innus, Inuits, et autres, les paysages de cette exceptionnelle région naturelle revêtent une grande importance culturelle. Akami-Uapishkᵁ et KakKasuak sont les noms traditionnels de ce parc : Akami-Uapishkᵁ est le nom innu de la région signifiant Montagne blanche de l’autre côté, et KakKasuak est le mot des Inuits du Labrador pour montagne.

Réserve de parc national Nahanni

Les aiguilles de granit du Cirque of the Unclimbables s’élèvent au-dessus de la prairie alpine luxuriante. À Nájljcho (chute Virginia), la rivière Nahanni Sud plonge à une hauteur deux fois supérieure à celle des chutes du Niagara. Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, la réserve de parc national Nahanni s’étend sur une superficie de 30 000 m2. Les Premières Nations du Dehcho vous accueillent à Nahʔą Dehé, pays des pics montagneux, des plateaux et des rivières sauvages.

Réserve de parc national Nááts'ihch'oh

Baptisée d’après le mont du même nom, la réserve de parc national Nááts’ihch’oh est un lieu d'importance pour les peuples du Sahtu. Habitat du grizzly, du mouflon de Dall, de la chèvre des Rocheuses et du caribou des bois, elle se situe aux confins du Yukon et des Territoires du Nord Ouest, sur les terres ancestrales des Shúhtaot’ine (Dénés des montagnes).

Réserve de parc national Pacific Rim

La réserve de parc national Pacific Rim vous permet de découvrir les richesses naturelles et culturelles de la côte ouest. En hiver, habillez-vous chaudement et venez contempler les vagues qui déferlent sur les rochers du rivage. En été, venez vous promener sur la plage de sable qui s'étend à perte de vue. Un gardien de plage des Premières Nations vous accueillera lors de votre arrivée sur la rive, et les gardiens du sentier de la Côte-Ouest vous raconteront des légendes anciennes autour du feu de camp.

Réserve de parc national de l'Archipel-de-Mingan

Avec ses géants de calcaire qui semblent surgir d’un autre monde, l’archipel de Mingan envoûte dès le premier regard. Alors, qu’à l’horizon, baleines et phoques batifolent dans l’immensité bleue, les quelque mille îles et îlots fascinent tant par leur flore unique qu’à cause des colonies d’oiseaux marins qui les peuplent. Profitez pleinement de ce décor intemporel en prenant part à une expédition en mer ou en explorant les îles!

Réserve de parc national de l'Île-de-Sable

Une île sablonneuse sauvage, balayée par le vent, se trouve au large dans l’Atlantique Nord, sa forme de croissant caractéristique émergeant du vaste océan. Isolée et lointaine, l’île de Sable est l’une des îles les plus distantes des côtes du Canada. Des dunes mouvantes, parmi les plus grandes dans l’est du Canada, dominent le paysage. Les célèbres chevaux sauvages de l’île de Sable errent librement, alors que la plus grosse colonie de reproduction de phoques gris au monde fréquente les longues plages. Des étangs témoignent de la présence d’une lentille d’eau douce, essentielle au maintien de la vie, flottant sous l’île. Des plantes, oiseaux et insectes, dont certains ne se trouvent nulle part ailleurs sur terre, se sont adaptés à la vie sur l’île de Sable.

L’île de Sable a une longue et fascinante histoire humaine qui couvre plus que quatre siècles. Plus de 350 navires s’y sont échoués en raison de la mer agitée, du brouillard et des barres de sable submergées qui entourent l’île, ce qui a valu à cette dernière le surnom de « cimetière de l’Atlantique ». La première station de sauvetage au Canada, établie en 1801, a été construite sur l’île de Sable. C’est un endroit où s’émerveiller devant la survie dans un environnement inhospitalier.

Réserve de parc national des Îles-Gulf

Les aigles et les oiseaux marins tournoient majestueusement dans le ciel de la mer des Salish. Les eaux parsemées d’îlots sont fréquentées par des phoques, des loutres, des épaulards et des marsouins. Faites du kayak, de la randonnée à pied ou du vélo dans cet écrin de nature luxuriante qui abrite de rares écosystèmes évoluant sous un climat méditerranéen. Boisées, les îles Gulf proposent de nombreux sentiers menant à des belvédères au sommet des montagnes, ainsi qu’à des phares et à des vestiges qui rappellent la présence des Premières Nations et l’époque des pionniers. On y trouve également des rivages et des lagunes, un véritable sanctuaire pour de nombreuses espèces d’oiseaux.

Réserve de parc national, réserve d'aire marine nationale de conservation et site du patrimoine haïda Gwaii Haanas

À Gwaii Haanas, admirez des cèdres et des épinettes de Sitka majestueusement drapés de mousse qui dominent les anciens mâts sculptés et les vestiges des maisons traditionnelles haïdas. Observez les pygargues à tête blanche qui sillonnent le ciel et les ours qui s'alimentent ent de saumons sur les plages sauvages d'un océan qui regorge aussi de baleines, de marsouins et de lions de mer. Découvrez un monde luxuriant, retiré et empreint de spiritualité. Cette terre ancestrale est un lieu de ressourcement pour les Haïdas, dont le conseil de la nation et Parcs Canada veillent à sa protection.

Réserve de parc national, réserve d'aire marine nationale de conservation et site du patrimoine haïda Gwaii Haanas

À Gwaii Haanas, admirez des cèdres et des épinettes de Sitka majestueusement drapés de mousse qui dominent les anciens mâts sculptés et les vestiges des maisons traditionnelles haïdas. Observez les pygargues à tête blanche qui sillonnent le ciel et les ours qui s'alimentent ent de saumons sur les plages sauvages d'un océan qui regorge aussi de baleines, de marsouins et de lions de mer. Découvrez un monde luxuriant, retiré et empreint de spiritualité. Cette terre ancestrale est un lieu de ressourcement pour les Haïdas, dont le conseil de la nation et Parcs Canada veillent à sa protection.

Saoyú-ʔehdacho National Historic Site

Saoyú and Ɂehdacho are teaching, healing and spiritual places, essential to the cultural well-being of the Sahtúgot‘ı̨nę -- “the people of Sahtú.”

Saoyú hǝ́ Ɂehdacho dahxáré dene gháonetę hǝ́ dene najú hǝ́ edire newehtsįnę náoweré ts’ę́ káadets’enęɂá sį́į goghǫ agǫ́ht’e.

​Lieu historique national du Canal-de-Carillon

Inauguré en 1833, le canal de Carillon répondait à des impératifs militaires, mais faisait surtout le bonheur des commerçants. Situé à 100 kilomètres de Montréal et à 130 kilomètres d’Ottawa, le canal est aujourd’hui une voie de navigation de plaisance.

Vous serez fasciné par les manœuvres des bateaux empruntant l’écluse qui leur fait franchir une dénivellation de 20 mètres en 40 minutes. Spectaculaire!

Faites un saut à l’ancienne caserne qui abrite maintenant un musée.

​Lieu historique national du Phare-de-la-Pointe-Clark​

Construit entre 1855 et 1859 sur l’une des rives du lac Huron, le phare de la Pointe-Clark fait partie de l’important réseau de phares bâtis à l’époque victorienne autour du lac Huron et de la baie Georgienne. Visitez ce phare en pierre calcaire haut de 24 m pour voir la lanterne à 12 facettes qui témoigne de l’importance historique des phares pour la navigation sur les Grands Lacs. Tout près, entrez dans la maison du gardien transformée en musée pour découvrir à quoi ressemblait la vie sur ces rivages solitaires.

​Parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton

Lorsque vous longerez les côtes de la célèbre Cabot Trail, vous passerez par le parc national des Hautes-Terres-du-Cap-Breton où des canyons de rivière, présentant une forêt luxuriante, sont creusés dans l’ancien plateau bordé de falaises de couleur rouille.

C’est l’un des endroits les plus fascinants du Canada, un lieu où les montagnes et la mer se rencontrent.

Ouvrez l’œil! Vous pourriez apercevoir un orignal ou un pygargue à tête blanche. Vous pourriez même voir un petit rorqual ou un globicéphale plonger dans les vagues déferlantes de l’océan Atlantique ou dans le golfe du Saint-Laurent. Vous serez toujours à proximité d’une assiette fumante de homard fraîchement sorti de l’océan.